• Voyage Objectif Aventure

Qui est chaud pour un Ro/Ro trip à Negros Oriental ?

Dernière mise à jour : il y a 6 jours

En Bref


Où ?

Cebu - Toledo - San Carlos - Manjuyod Sandbar - Bais - Twin Lakes - Dumaguete

Pour qui ?

Ceux qui désirent partir explorer les recoins secrets du pays

Quand ?

Toute l'année


📸 (vignette) A quelques encablures de Bais, une bande de sable blanc connu sous le nom "Manjuyod Sandbar" avec ses cabanes sur pilotis qui semblent avoir atterri là par hasard, ces constructions non identifiées ne feraient elles non plus pas tache dans le film seul au monde.


Tout roule sur l'eau aux Visayas pour l'auto, le scooter et le vélo !


Au-delà du jeu de mots (facile, je vous l’accorde), force est de constater qu’il fait bon d’être avec son propre véhicule aux Visayas. Car après ma Dolce Vita en mode vintage sur l'île de Badian, voilà qu’un nouveau projet prend place. Son petit nom ? Serpenter le long de la côte de Negros Oriental. Son ambition ? Relier depuis Cebu, San Carlos à Dumaguete sans quitter son engin…


Dans les faits, ça donne un couloir de 250 bornes, traversant l'île de Cebu vers le sud, qui vous conduira via San Carlos jusqu'à Dumaguete sur la partie orientale de l'île de Negros . L’occasion entre paysages impressionnants, jungles et pépites sur pilotis de partager des expériences intimes pour mieux appréhender la culture d'une île de sucre et de planteurs de cannes.


Embarquer et découvrir la magie du Ro/Ro


Photo Ouiphilippines : Voyage en cargo roulier de Dumanjug à Guihulngan aux Visayas

📸 Rassurez-vous : pas besoin d'être Mike Horn pour kiffer le Ro/Ro ! Et si vous avez une peur bleue des rafiots, sachez que ces bateaux transportent quelque 80 millions de passagers par année. Plutôt que de slalomer parmi la foule venue s'entasser dans le ticketing office du terminal OceanJet, ou de pester contre les suppléments bagages, optez pour ces sauts de puce d'île en île. Merci les 7'000 îles Philippines !


Et si mon but premier est d’encourager le développement touristique rural et d’élargir "le Grand Dumaguete" (Dumaguete-Dauin-Zamboanguita) jusqu’aux confins nord de la province, ce trip en mode routard-motorisé devrait également permettre de promouvoir les Visayas en tant que destination propice au slow travel en cargo mixte roulier-passager ou Ro/Ro (qu'on peut traduire par "roule pour entrer / roule pour sortir). Et pour ceux, un poil plus transports publics, qui préfèrent se pencher sur cette recette éprouvée par les locaux, sachez que la compagnie Ceres Liner a remis au goût du jour le combo Ro/Ro-Bus (depuis Cebu : Dumaguete, Bacolod, Bantayan etc...). Destination et horaires... Ici


Découvrez comment partir à l'aventure On the road de Cebu à Dumaguete


Etape n°1 : Petit road trip Cebu-San Carlos (Negros)


Deux itinéraires s’offrent à nos pneus increvables avides de road trips : l’un passe par Toledo (pour les liaisons maritimes, Lite Shipping et FastCat) via la Transcentral Highway au départ de Cebu City, l’autre par Dumanjug ( pour les ferrys, c'est la compagnie Island Shipping) à deux tours de roue de Moalboal, sympa pour ceux qui séjournent au sud de l’île de Cebu.


Et maintenant au port ? : Sur le papier, le Ro/Ro ne coche pas toutes les cases du mieux voyager, lent, vétuste (les FastCat's sont flambants neufs), mais Il permet de mieux décompresser dans un environnement slow travel pour arriver plus ou moins frais comme la rosée en plein cœur de la ville de San Carlos.


Le Ro/Ro, combien ça coûte ?

Voiture 2'000 - Moto 800


Où poser sa valise ?

Palau Hotel, confortable, simple et pratique : petites chambres ordinaires climatisées, parking, petit-déj' basique – et les tarifs sont tout aussi modestes.



Étape n°2 : Trekkeur(se) officiel du "mascobado" à Guihulngan


Vous avez toujours rêvé de partir On the road façon Pekin Express, bourlinguant entre petit village de planteurs, champ de cannes pittoresques, camions d'antan, ambiance cuisine au feu de bois chaque soir et Tanduay bidonné au mascobado sous les étoiles ? C'est l'étape qu'il vous faut !


Photo Ouiphilippines : Camion d'une autre époque dans un champ de cane à sucre à Bais sur l'île de Negros

📸 Le chemin en terre vous conduit le long des verdoyantes plantations de cannes. Après, c'est les joies de l'auto-stop et hop ! On embarque dans un engin d'une autre époque, fini de faire joujou, ça va bientôt balancer sec sur les cailloux.


Voici l’itinéraire pour se perdre dans les champs de cannes. Le départ s’effectue depuis une petite chapelle sur la Western Nautical Hwy à 30 bornes de San Carlos et 200m avant le Flaviren Beach Resort au barangay Hilaitan, et vous emmène en 30 min de grimpette (un must, en mode auto-stoppeur de camion) dans les champs de cannes, après un bol de riz au Sari-Sari store du coin, vous serez prêts à rayonner une journée dans les champs, rencontrer les familles, partager les activités du quotidien des cultivateurs, apprendre de l’autre tout simplement.


Mais surtout, tentez l'exploit d'obtenir un gîte chez l'habitant pour la nuit (si si c'est possible), les locaux se passeront le mot de votre présence et vous serez accueillis avec un grand sourire. Et si ça ne joue pas ? Plusieurs "resort bord de mer" rythment la Western Nautical Hwy jusqu'à et après Guihulngan. Vous voilà désormais trekkeur(se) officiel du "mascobado", prêt(e) à en mettre plein la vue à vos potes restés au Mall à Cebu.


Photo Ouiphilippines : Paysan du Kanlaon (Mount Canlaon) sur l'île de Negros avec son buffle carabaoe

📸 N’hésitez pas à prendre des chemins de traverses pour vous approcher : les familles de paysans occupées à couper la cannes (Les mois de janvier à avril correspondent au pic de récolte), à choyer leurs buffles sous l’œil narquois des hérons, vous accueilleront avec le sourire.


Mais alors, le Muscovado... qu'est-ce que c'est?

Le muscovado est un sucre roux non raffiné. Purifié, filtré puis caramélisé, contrairement au sucre blanc qui n'apporte que la saveur sucrée, ils développent des arômes et une longueur en bouche exceptionnelle. Un parfum de jus de canne à sucre, avec des notes de caramel, de réglisse et de vanille. Il doit sa teinte caramel à une forte teneur en mélasse, le résidu brun et visqueux non cristallisable du sirop de canne. Et lorsqu'il est appelé "mascobado" il nous vient, de Negros aux Philippines.

Étape n°3 : Manjuyod Sandbar (Bais City ) Un banc de sable et des inénarrables maisonnettes sur pilotis


Manjuyod sandbar est un coin à ne pas rater pour le touriste visitant Negros, ou pour ceux qui n’ont pas encore fait l’expérience d'une bande de sable perdue en mer.


Un vrai trésor du détroit de Tañon, un lieu comme il n’en existe (presque) nulle part ailleurs, vous ne regretterez pas ce premier moment au milieu de la mer, le premier regard posé sur l'une des cinq traditionnelles cabanes de pêcheur installées au-dessus de l’eau, aujourd’hui réinterprétées en logement self-service.


Alors, pour rendre l’expérience plus magique, organisez-vous une incroyable nuit d'aventure sur le site. Eh bien sachez que c'est possible (fabuleux souvenir de mon époque agent de voyage) ! Mais, absolument tout le ravitaillement est à anticiper avant l'arrivée sur place, qu'il n'y a pas de personnel et que seule la literie basique est fournie. Pour plus d'infos : Manjuyod Information Desk


Vue Drone, Manjuyod sandbar est surnommé "les Maldives des Philippines"

📸 Modus operandi : Cette vue de drone n'a pas été capturée lors de mon dernier trip à Manjuyod, mais quand on sait que le coin est surnommé "les Maldives des Philippines", ça vous donne une idée de ce qui vous attend.


Maintenant, parlons du trajet pour se rendre au banc de Sable de Manjuyod

Mais avant cela, voici un conseil : histoire de ne pas en perdre une miette de sable, penser à consulter en ligne l'amplitude et l'heure des marées, car, à mois que ce coin ne dispose d'une dérogation des dieux soleil-lune, à marée haute le beau banc disparait sous les flots.


Depuis le 7-Eleven (à vos glacières messieurs dames) de la municipalité de Manjuyod poursuivez en direction du sud sur la Western Nautical Hwy jusqu’au croisement avec la route du Barangay Campuyo. Ce carrefour est aussi le terminal des tricycles en direction de la presqu'ile Campuyo et surtout le point de contact avec les "représentatifs" de l'association Manjuyod Boat For Rent. Alors si le prix n'est pas toujours négociable, le staff de Manjuyod est quand à lui toujours présent sur place pour vous guider vers les embarcations disponibles. A peine quelques bornes plus loin, la route débouche au milieu de nulle part sur le site de l'embarcadère.


Côté prix, comptez min 1'500 ₱ pour une Banca pour 6 personnes, ce prix inclus les frais d'accostage au banc de sable.


Après ces magnifiques images, et repus de sable et d'eau salée, la Banca vous ramènera a l'embarcadère. Envie d'une petite douche, voire grande, de bières? Une petite faim? Pas besoin d'aller chercher ailleurs ; Fumya Resto à Bais propose un menu varié qui rassasie les estomacs les plus affamés ! Côté logement, La Planta hôtel, une ancienne hacienda située sur Mabini Street qui a su conserver son charme désuet, la piscine et le wifi en plus.


Un bon plan "Sans Souci" : Manjuyod + les dauphins de Bais

Plusieurs agences dans la région de Dauin-Dumaguete, des pages Facebook, le site Getyourguide ainsi que du Canibol Wharf à Bais proposent des excursions pour aller voir les dauphins de Bais avec pique-nique inclus à la bande de sable de Manjuyod. Les propositions sont alléchantes même s'ils proposent plus ou moins le même créneau horaire, le résultat est là, c'est une chouette excursion, mais vous ne serrez pas tous seuls à Manjuyod.


Étape n°4 : Rando à Dumaguete dans le parc national du Balinsasayao Twin Lakes


Reprenez la Western Nautical Hwy jusqu’à sortie de San Jose, où une route sur la droite en direction des Twin Lakes s’enfonce au milieu d’une végétation de plus en plus géante jusqu’à une première surprise au tournant, sur la gauche, un point de vue se dégage sur l’envoûtante vallée au niveau d'Alimyon Kapehan.


La route en lacets vous conduira sans transition jusqu’à la jolie entrée du parc afin d’obtenir le droit d'entrée des Twin Lakes. Une fois "le permis" délivré 100 , poursuivez sur quelques kilomètres. Bientôt apparaît sur la droite, au détour d’une fougère arborescente, un paysage absolument unique : sur fond de montagnes perdues dans les nuages, deux petits lacs de cratère séparés par une étroite crête escarpée, d’un vert comme on n’en voit qu’au cinéma et parsemées d’arbres géants venus du fond des âges.


Photo Ouiphilippines : Vue de Balinsasayao et Danao les lacs jumeaux, Twin Lakes à Sibulan Dumaguete

📸 Mais... il y a mieux. Après être descendus au lac Balinsasayao, continuez jusqu’au View point du lac Danao. Une courte rando vous emmènera au berceau des lacs. Après le cagnard de la balade dans l'enfer vert, sur un aplomb au milieu de la jungle, un mirador posé face aux deux lacs jumeaux, stimule l’imagination.


Le trail jusqu'au lac Danao est-elle considérée comme une balade facile ?

Certes, le trail jusqu'au mirador du View point du lac Danao n’a rien à voir avec celui de l’Everest, mais elle ne s’apparente pas à une promenade digestive non plus. Si la durée du trajet A/R reste très raisonnable (1h30 en moyenne), l'humidité demeure élevée jusqu'à l'arête qui sépare les lacs et certains passages se révèlent même particulièrement glissants, il convient d’être particulièrement vigilant, surtout si les conditions météo sont instables au moment où vous vous trouvez sur le sentier. La zone compte pas moins de 80 km2 de forêts, de montagnes et abrite de nombreuses espèces animales, dont beaucoup d’oiseaux.


Le parc est surtout connu pour ses deux lacs et ses excursions à la journée, rares sont les visiteurs à rester une nuit sur place. Si vous faites le choix de planter votre tente, vous aurez donc l’impression d’être seul au monde (ou presque). Délice.


L’émotion passée, demi-tour et retour par les 14km de la route en lacets jusqu’à la Highway côtière, que l’on retrouve à Sibulan, dernières bornes avant Dumaguete , la capitale administrative de la province où s’allonge-le très fréquenté Rizal Boulevard, avec son université qui brave l’océan.


Côté logement, dans la City de Dumaguete

Les hôtels ne manquent pas. Au Hazard des coups de cœur et des promos de Oui : le Florentina Homes, une authentique – et mythique – maison d’artistes.


Que vous soyez un gourmand professionnel ou un curieux novice, une visite à Dumaguete n'est pas complète sans avoir dîné dans un restaurant du boulevard.


Vous cherchez un article qui vous intéresse ?


La démarche est simple comme bonjour, tapez un lieu dans la barre de recherche en pied de page (☟) et sélectionnez votre article dans le menu déroulant. Voilà c’est terminé, vous êtes désormais arrivé à la destination – je vous dis bonne lecture !


Parmi les outils Ouiphilippines destinés à planifier vos déplacements dans l'archipel


Quand partir aux Visayas et à Dumaguete ? La météo du global au local

✈ Tous les horaires des vols & ferrys en un seul clic


Trouvé des erreurs ? Dites-moi où !

254 vues

Posts similaires

Voir tout