top of page
  • Photo du rédacteurJo Bino

Voyage Coron - Le guide suprême des îles Calamian

Dernière mise à jour : 16 avr.


Island-Hopping en Banca (Bangka) à Coron Island dans l'archipel Calamian à Palawan Palawan, Cette pirogue au fort caractère, flanquée de flotteurs en bambou © ouiphilippines

Quand vous tapez Coron sur Google Maps, ça fait ça : un gros pixel encerclé de 98 petits pixels posés dans la mer de Chine, et encore, en zoomant bien. À 1h30 d’avion à hélice de Manille et de Cebu ou une journée de bateau de la capitale des Philippines, la voilà, "La dernière frontière des Philippines".


Les îles Calamian dans l'archipel de Palawan, c'est quoi ?


Vous vous apercevrez très vite que l'île de Busuanga (qui fait figure de géante parmi les 98 île et îlots Calamian) n’a pas le côté verdoyant de Camiguin. Elle est plutôt du genre collines de chocolat éparpillées, que cocotiers qui font des courbettes à l’appareil photo. Au premier abord, l’île offre un aspect presque aride en période sèche de novembre à mai (la région est protégée des courants de mousson Amihan par les massifs de Mindoro). Ses montagnes sans véritables précipitations durant 6 mois de l'année et sa côte déchiquetée lui donnent plus des airs du Cap-Vert saturé de couleurs turquoises que de jungle impénétrable. Mais il y a ces fonds marins à couper le souffle, ces lagons cobalt, ces pitons de calcaire noir, ces labyrinthes cristallins où s’égrainent îlots et plages désertes. Celles que vous mettrez en fond d’écran une fois rentré(e) au bureau, histoire de faire baver d’envie vos collègues en mal de vacances


1" minute pour découvrir l'âme des îles Busuanga et Coron (mais sans trop suivre les touristes)


Coron City, sur l'île de Busuanaga, pile en face de l'île de Coron (vous suivez ?)


Célèbre pour ses Island-Hopping incroyables, des paysages à couper le souffle et son centre-ville animé, Coron City n'abrite étonnamment pas de plages fascinantes. Alors, après avoir pris vos repaires sur la carte, vous vous sentirez peut-être d’aplomb pour affronter la montée qui vous attend. Car vous ne l’ignorez pas : Mt Tapyas est un mont. Avec de sacrées marches (700) ! Malgré son côté ultra-touristique, ce serait quand même dommage de rater sa vue à 360°, ses couchers de soleil et ses romances. Autre point d'intérêt moyennant 300 ₱ de droit d'entrée par personne (pas donné tout de même), Maquinit Hot Springs où trônent les fameuses sources chaudes d'intrusion de l'eau de mer. Et quand la nuit tombe sur Coron le féerique ballet des lucioles illumine la baie de Malbato à 16 km à l'ouest de la ville. Pour s'y rendre en évitant les tours organisés à 1'000 - 1'500 ₱, on loue un scooter (be safe, le chemin du retour est nocturne) ou emprunte un tricycle et l’on suit mon ⇲ Google Map direction King Fisher Park (entrée + kayak 500 ₱).


Ce que vous allez y trouver ?


A vos calepins !


Island Hopping incontournable, du grand classique au classique un peu moins classique


Oui, recommande aussi de parcourir la baie de Coron via sa carte où sont géolocalisées les étapes des trois principaux tours en bateau : Tour de l'île de Coron (Ultimate) en bleu, Malcapuya & co (Escapade) en vert et enfin le combo snorkeling/épave, Pass Island (Reef and Werck) en violet.


Le lac Kayangan, Banol, Twin Lagoon, Skeleton Wreck, Siete Pecados, CYC et consorts.

D'accord, là vous allez donner (sans forcer) du coffre à votre compte Instagram pour au moins 3 mois. Mais, pour les tours des grands classiques vers l'île de Coron - Coron Island Super Ultimate Day Tour - en pleine saison, ne vous attendez pas à être seul sur l’eau. Des hordes de touristes débarquent et prennent d’assaut les côtes de l'île. Pour éviter de vous retrouver noyés dans la masse, un conseil : partez le plus tôt possible du port de Coron City et voguez plutôt vers les sites les plus populaires, spectaculaires (Kayangan, Twin Lagoon…) en tout début de matinée et comme il y a toujours moins de monde après 15h. C'est donc le moment idéal pour se faire un petit tour des ultimates, voilà, maintenant il ne vous reste plus qu'à dégoter une petite plage à l'abri de l'effervescence pour le repas healty du midi.


"Island Escapade Tour"


Autres Day Trip qui devrait plus que satisfaire les voyeurs désirant pousser l'aventure un cran plus loin : la virée en Banca vers le quarté d'or Banana Island, Bulog Dos, Malcapuya, Ditaytayan et son chapelets d’îles avec pour seules couleurs du bleu, du vert palmiers et ce blanc écarlate : partez tôt, vous goûterez à la joie d’être seul et de profiter de l’eau à votre rythme. Comptez environ 1h30 de Banca en haute mer pour voguer jusqu’à Malcapuya & Co. Mais que la récompense est belle.


Vue d'un bateau de l’île de Coron. Labyrinthe d’îlots karstiques, tout en falaises, de lagons, d’atolls de corail, plages vierges baignées d’eaux cristallines aux mille poissons © ouiphilippines

Les tours en bateau (Bangka), c’est choisir de naviguer comme les locaux. Adieu modernité, bonjour authenticité.


"Reef and Werck Tour"


Envie d'une île au calme, de petites plages à l’abri des regards et d'explorer deux sites de snorkeling d'exception ? Optez pour un cabotage en direction de Pass Island et du combo Lusong, l'épave de la seconde Guerre mondiale et à deux coups de palmes de son fabuleux jardin de corail. À cheval entre la municipalité de Culion et celle de Busuanga, Pass Island est une petite île paradisiaque, plage de sable blanc à l’eau turquoise. L’émotion passée, demi-tour à bord de votre Banca et direction l'épave du Sangat Gun Boat (Teru Kaze Maru) pour du snorkeling bonus (étape rarement indiquée dans les tours regroupés) comme on n’en voit qu’au cinéma, avant de poser son short de bain mouillé sur une chaise d'un bistro à Coron City.


Snorkeling sur l'épave du Lusong Gunboat à Busuanga Palawan © ouiphilippines

Le suprême émerveillement, des navires de la Seconde Guerre engloutis, colonisés par le corail et les poissons. Ils attirent les plongeurs du monde entier, mais masque et tuba suffisent à profiter du spectacle.


Island hopping privé ou en groupe?


Naviguer, c’est avant tout explorer librement et c’est dans ce but que vous aimez prendre la mer. Alors, pour visiter la baie de Coron l'option tour privé est bien entendu préférable. Vous êtes seul(s) sur le bateau, vous vous faufilez vers les pépites du coin qui vous plaisent et larguer les amarres à l'heure que vous voulez… Vous pouvez donc éviter au maximum la foule de touristes qui fait, de son côté, le tour dans un ordre rangé. Le revers de la médaille est bien évidemment le prix.


La privatisation de la Banca coûte de 3'000 ₱- 4'000 ₱ selon les destinations sélectionnées et la taille du bateau. Un prix qui ne comprend pas le repas du midi (le marché est à deux pas de l'embarcadère et l'équipage vous accompagnera fidèlement dans la préparation du barbecue), ni les entrées des sites. Les coûts de chacun d’eux vont de gratuits (très rares) à 150 ₱ - 300 ₱ par personne.

Sinon, en groupe, il faut compter entre 1'500 ₱ - 2'000 ₱ (par personne) pour un itinéraire à peu près similaire, mais qui inclut le pick-up à l'hôtel, le repas du midi et surtout l'entré des sites.


Et si, pour votre escapade en bateau, vous choisissiez la réservation en ligne ?


Si ces tours en bateau vous donnent envie de naviguer en privé ou partager avec d'autres personnes, piochez parmi les offres de cette plateforme de réservation en ligne ! Getyourguide prévoit tout, même les trajets retours ! ⇲ À partir de 1'500 ₱.


Un local rame sur un radeau de bamboo au Twin Lagoon  à Coron Busuanga

Entre rencontres authentiques et dolce vita sur une île déserte, Coron se déguste aussi lentement.


Petit tip : Ne vous laissez pas happer – complètement – par les tours en bateaux Ultimate au départ de Coron, le soleil et Instagram (je n’ai pas dit que ce sera facile !), car ce serait dommage de ne pas visiter les autres perles de l'île de Busuanga (1'000 km2). Pour vous aider à vous organiser, j'ai rassemblé ci-dessous un guide du meilleur du coin afin que vous profitiez au mieux de votre visite.


Busuanga en croisière-expédition Banca


Voguer cheveux emmêlés dans le vent en regardant la mer de chine, plonger avant le petit-déj dans une eau cristalline, déguster du poisson frais le soir à l’apéro et s’endormir sous les étoiles comme un bienheureux bercé par les vagues, voilà le délicieux combo qui vous attend lors d’une expédition en Banca à Busuanga. Avec ses centaines de kilomètres de côtes et ses chapelets d’îles à perte de vue, l'archipel Calamian est considéré comme un des hauts lieux du Island Hopping aux Philippines. Alors si l’idée de ne pas poser les pieds à la réception de votre hôtel pendant deux ou trois jours vous excite, voici quelques conseils à lire avant d'embarquer.


Comment s'organiser une croisière-expédition 2J/1N en Banca à Coron ?


Coron City ne manque pas de guides indépendants capables d'organiser un tel périple, comme il se doit la veuille du départ. Mais, à vous voir, perdu(e) et effrayé(e) derrière vos claviers, je sens qu’un bon guide ne serait pas de trop pour upgrader votre croisière. Voici donc pour vous, Arjay Pontilar & Hakim Sangcupan recommandé (très) par plusieurs lecteurs.


Une idée de prix ?


Dans les retours d'expériences, j'apprends notamment qu'une expédition de 2J/1N coute environ 40'000 ₱ (prix fin 2023) pour une famille (5) de deux adultes et trois ados en forfait All Inclusive, comprenez, le bateau et son équipage, les droits d'entrée, l'hébergement, mais aussi les repas. Pas donné, mais souvenir impérissable assuré.


L'itinéraire


Après après avoir levé l'ancre, les premiers kilomètres se dérouleront à Coron Island avec passage par le lac Kayangan et les étapes des tours "Ultimate", avant de partir plein ouest en direction de la bande de sable de Ditaytayan, point le plus éloigné du parcours. De là, la Banca fera demi-tour pour rejoindre votre campement de nuit : Banana Island, située en face de l'île de Malcapuya. Là, sur une île de la mer de Chine quasi déserte, vous goûtez au plaisir de passer une nuit seul au monde.


Le deuxième jour, la croisière se poursuit le long des étapes des tours "Escapade", où les îles rivalisent de couleurs pour mieux se refléter dans le bleu turquoise le la mer. Le retour se fait tranquillement jusqu’aux plages de Coron avant de regagner, le port, la ville et son lit douillet.


Ps : Mentionné par les voyageurs, la qualité des repas est vraiment excellente.


Coron : tour en bateau traditionnel en bois, repas servi sur la plage de Banana Island

Crédit Photos : Lecteur Ouiphilippines


L'aventure continue en road trip… et en bateau



Le road trip qui slalome entre toutes les envies


Vous rêvez de plaquer Coron, le bruit et la fureur des klaxons ? Pour déboucher, quelques heures plus tard, au détour d’un virage, sur un paysage qui plonge en pleine mer de Chine ? Bonne nouvelle : je vous ai mitonné un road trip pépite. Le départ donné depuis Coron la ville, les premiers kilomètres se dérouleront par la route qui longe la partie sud de l'île en direction de Busuanga la ville avec passage devant le Marina del Sol Resort et l'Al Faro. La grande idée : l'hôtel peut bien servir comme lieu d'étape et comme base d'exploration, exemple ! Pass Island, le jardin de corail et l'épave de Lusong, ne sont qu'à 20 min de Banca du Resort. Vous avez dit pas donné ? La solution, planqué quelque part entre la Concepcion Falls et le hameau de Sagrada, il vous faudra (longtemps) chercher avant de débusquer le Sanctuaria Treehouses, mais passé le portique, ouvrez grand les yeux et sortez vos appareils photo ! Pour une halte les pieds dans l'eau, à deux coups d'embrayage, dans une petite crique niche le Cocovana Beach Resort, méga-attractif côté prix. Et enfin, pour ceux qui cherchent une ambiance gros village luxuriant dans ce bout de côte ouest, White Summerville Tourist Inn à Salvacion, ce refuge tout blanc, mais élégant contraste avec les autres adresses de ce road trip.


Halte bien méritée avant de partir plein nord en direction de New Busuanga (un Busuanga de plus, vous me suivez ?) point le plus éloigné du parcours. Depuis l'embranchement, avant d'emprunter la route qui passe par la côte nord de l'île, faites un petit crochet par Buluang Fishpond Restaurant, au bout de la route vous pourrez admirer la grande ferme aquacole paisible et pimper votre périple par un festin au beau milieu du bassin (pour la boucle en direction d'Ocam-Ocam faites défiler la page). Si l'aquaculture, ça ne suffit pas à vous faire bouger votre caméra HD, ludique et bon enfant, un petit tour par Calauit est l'occasion d’en apprendre plus sur des girafes en libertés, coincées depuis mai 1977 sur une île du Pacific. Et même si ce n’est pas donné, un peu bondé aux heures de pointe, cela vous coûtera toujours moins cher qu’un safari en Afrique du Sud.


Retour à l'embranchement à New Busuanga, tournez à droite, au moment d’entrer dans le vif de la semi-off-road, les scooters et les 4 roues ne devraient pas s’ennuyer avec les prochains km à s’enfiler. Complètement dépaysant, le trajet offre une jolie gradation de couleurs. On y croise, pêcheurs, ados se baignant dans l'écume … Et même la possibilité de nager avec des Dugongs depuis le petit port de Quezon village ! Pas donnée mais l'expérience est tentante ! Pour donner une idée (prix 2024) il faut compter 3'000 ₱ pour le bateau entier, 1'500 ₱ pour le guide, 1'000 ₱ par personne pour l'Environmental Fee de la Dugong area.


Petit stop conseillé sur la plage du providentiel Cashew Grove, où l'on peut croquer du poisson frais et pourquoi pas se faire plaiz avec une nuit en bungalow en bord de mer et un petit plouf dans la piscine ? Une fin d'itinéraire pépouze, consistant à faire jonction avec la route nord-sud à Decalachao, en gros, passer par là vous assure un trip radieux sur une route redevenue asphaltée. Pour que la magie opère dès le premier stop je vous conseille une halte à Lakdayan Beach, puis au bout de la grande montée vous pourrez admirer la baie de l'El Rio Y Mar (à noter que l'hôtel via son club de plongée Dugong Dive Center organise régulièrement des expéditions à Apo Reef). Avant de pousser à droite jusqu'à l'aéroport, faites un petit crochet par la rivière Decalachao. La virée se termine par la découverte d'adorables petits hameaux et le retour à Coron City.


Ocam Ocam, future plage star de Busuanga ?


Loin de l'agitation de Coron City, Ocam Ocam Beach reste préservée du tourisme de masse. Situé à la pointe ouest de Busuanga, à 45 minutes de l’aéroport, le village de pécheurs et sa rue sablonneuse bordée de cocotiers, ainsi que de rares logements avec ou sans plateforme de réservation (Aibnb), constitue une halte toute trouvée pour qui cherche à se poser quelques jours, à glander sans penser au boulot ou à barboter dans une eau de rêve (à marée haute). Ici, pas de grappe de touristes, pas de concours de jet-ski ou de parachute ascensionnel multicolore. Juste quelques échoppes, de superbes plages quasi désertes et des loueurs de Banca's.


Ocam Ocam Azur Inn : un bon point de plus pour Ocam-Ocam, et des moments forts à venir pour l'aventure


C'est un lieu que je suis à la trace depuis longtemps. Azur est l’hôtel le plus en hauteur d'Ocam-Ocam, avec ses bungalows disséminés dans le jardin tropical et sa piscine. Il faudra marcher un peu (300m) pour accéder à la plage. Mais bon, tout est rattrapé par le point de vue magistral depuis l’extrême ouest de Busuanga. Le lieu vient de sortir de terre et l'offre Azur Inn démarre à 50 €, je ne manquerai pas d’y (re)faire un tour.


Vue d'un drone des iles karstiques dans les environs de la plage d'Ocam Ocam à Busuanga Palawan

Busuanga regorge de coins à couper le souffle. Mais certains méritent que l’on s’y attarde davantage. C’est le cas d'Ocam Ocam, un spot qui mêle plage du routard sympa et petits tours en bateau dans les îlots avoisinants.


Black Island (Malajon pour les locaux), une perle rare encore méconnue


À l’extrémité extrême ouest des Philippines, à 19 km en Banca de Conception et une ère glaciaire de la civilisation, on goûte à cette délicieuse sensation qu’on ne peut vraiment pas aller plus loin.


L'île de Black Island est bordée par les falaises noires qui tombent à pic sur une plage principale avec quelques cabanes et des cocotiers sous lesquels on peut se détendre. Une fois que vous avez posé vos claquettes sur le rivage, il y a de nombreuses grottes cachées et des plages isolées à explorer. Le récif entourant Black Island est phénoménal et génial pour la plongée en apnée en eaux peu profondes. Comme souvent sur cette île aussi minuscule que démesurée, véritable machine à remonter le temps, on a la sensation que voir débouler Barbe noire ne serait qu’une demi surprise.


Comment se rendre à Black Island ?


L'île de Black Island et ses falaises géantes de calcaires noirs est située à une demi-heure de Banca d'Ocam Ocam. Si vous séjournez à Coron City, le plus économique est de rallier la bourgade de Conception (faire défiler la page sur le chapitre Pass Island pour plus de détails). De là, vous voilà partis pour une heure de bonheur en Banca. À noter : il n'y a aucune buvette qui vous attend sur l'île.


Vue d'un drone de la plage de black Island (Malajon) à Busuanga Palawan

Black Island attention ! Son étendue de sable blanc donne envie de robinsonner là, tranquille, à s’empiffrer de poisson frais jusqu’à ce que mort s’ensuive.


Pass Island, Dibutunay Island : Est-ce bien raisonnable de s'organise une nuit sur une île (presque) déserte


Maintenait, votre 2 jours-1nuit road-book, ce sera les doigts de pieds en éventail, coraux, à perte de vue, bronzage assuré et dodo sous un cocotier. Après tout, quoi de plus délicieux après ces mois de refus, de rendus que de vous la jouer repos absolu sur une île déserte ? Mais avant de vous lancer dans cette folle épopée, songez-y : est-ce bien raisonnable de s'organiser une nuit sur une petite île paradisiaque perdue en mer ?

La réponse est OUI, si vous aimez l'aventure rêche : visiter Pass Island en tour organisé est une chose, mais se concocter une aventure pour y camper et profiter du coucher de soleil et des étoiles en est une autre !


Vue de la plage de Pass, Pass Island face à la municipalité de concepcion sur lile de busuanga © ouiphilippines

Pass Island sous le soleil, Pass Island sous les étoiles, un grand rendez-vous avec un Coron où le temps semble suspendu. Alors conquis ? Sautez le pas !


Le logement à Pass Island


Sur Pass Island, vous pouvez camper ou louer un des bungalows pour environ 1000 ₱ par personne. À l'intérieur de la hutte se trouvent un ventilateur, un matelas, un oreiller, des draps, de la lumière et une prise électrique. Pour être honnête, c'est l'essentiel pour que les vacances fassent de nouveau partie d'une aventure galopante, une nuit de sommeil, recharger votre matos et être prêts pour une nouvelle journée d'exploration. J'ai profité d'une bonne nuit de sommeil ici à Pass Island et je me suis réveillé détendu et prêt à partir. Note : Il y a aussi des salles d'eau avec douches et toilettes pour votre usage sur l'île.


Pass Island côté ravitaillement


La buvette se situe sur le flanc nord de l'île. Mais, l'îlot a eu la très mauvaise idée de la garnir de boites de sardines iconiques 555, de paquet de chips Nova et du combo Coke-eau minérale, voilà ! Face à cette famine, pas question de manger tout ce qui bouge : la bonne nouvelle, des coins barbecue sont à disposition pour tous ! Alors que vous êtes buveur de bière, gourmet invétéré, végétarien friendly ou amoureux de poiscaille faites vos emplettes au marché de Coron avant le départ, sans oublier la glacière en styromousse (100 ₱) et les provisions pour le petit déjeuner du lendemain.


Pass Island, Dibutunay Island, comment y aller (sans passer par un tour à la journée) ?


Depuis Coron City, prenez un Q Van, un tricycle ou un scooter jusqu'à la bourgade de Concepcion, le village ne manque pas de loueurs de bateaux, pour l'île Pass compter 30 minutes de navigation (1h pour Dibutunay Island). Côté prix, vous devriez vous en sortir pour, environ, 2'000 ₱ (3'000 ₱ pour pousser jusqu'à Dibutunay) pour vous déposer et passer vous reprendre le lendemain. Et enfin, pour ceux qui désire prolonger l'aventure sur place, la zone Conception - D Pearl Bay propose quelques bonnes adresses en matière d'hébergements et quelques petits restos en bord de mer.


Et pour réserver une nuit à Pass Island ?


À Pass point de Booking et consorts qui se battent en duel, la règle est simple et le verdict sans appel : premier arrivé, premier servi (saturée pour le repas de midi, l'île est très peu fréquentée en overnight) ! Mais comme je suis sympa, je vous file mon contact "pré réservation" privilégié sur l'île (Weng) ✆ +63 926 486 9505.


Les géants d’acier nippon de la baie de Coron



Infographie, toutes les épaves World War II de la baie de Coron aux Philippines

A Busuanga - Coron, on ne trouve pas que du corail sous l’eau. Il y a aussi de la ferraille de la Seconde Guerre mondiale. Et il y en a beaucoup !


Derrière l'engouement pour la plongée sur épaves à Coron devenues un must, il y a une histoire. Celle de l'attaque d'une flotte d’approvisionnement japonaise de 24 bâtiments dans la baie de Coron et autour de l’île de Busuanga le 24 septembre 1944. La manière dont la marine américaine repéra la flotte japonaise fait l'objet d'un débat houleux au bureau Ouiphilippines. Quoi qu’il en soit, le repérage de la marine impériale mena à une violente attaque aérienne par l’aéronavale américaine (96 chasseurs Gruman Hellcat fighters et 24 bombardiers Curtiss Helldiver) qui vit l’anéantissement de la flotte nippone restée au mouillage.


Un séjour pour découvrir (aussi) l'âme de Calamian, les natifs Tagbanua !



Un homme de la tribu Tagbanua ou Tagbanwa sur la plage Atwayan © ouiphilippines

La vie "on the Beach" à Atwayan. Après le départ des touristes, la plage se mue en joyeux petit village Tabanua, et il a de la gueule.


Peu de visiteurs y prêtent attention, mais les plages de l'archipel Calamian sont bien plus qu’un simple endroit pour s’allonger et bronzer. Le bord de mer est un style de vie - où les familles se rencontrent, les enfants folâtrent et les résidents mâchent le bétel depuis la nuit des temps. C'est un lien de la vie des Tagbanua's (la tribu indigène qui peuple ces falaises calcaires) ronronnant tous les matins – et tous les soirs – de la semaine. Une fois que le nombre de touristes (philippins et étrangers) diminue, l’atmosphère se modifie. Certes, il y a toujours un type avec sa perche à selfie. Seulement, les plages peuvent avoir des airs de micro-village ethnique et chacune d'entre elles offre une expérience particulière.


Culion : découvrez en grand l'histoire


Peu connu des voyageurs, qui ont tendance à préférer la ville de Coron voisine, Culion est une pure invitation à la découverte. Entre son Museum and Archives de la lèpre, son église de l'Immaculée Conception réalisée pierre de corail, sa végétation grimpante et ses acacias centenaires taillés, rendez-vous en terrain bucolique. Depuis le port, quelques restaurants-café déploient leurs jolies terrasses dans la deuxième partie de la ruelle, avec des menus qui brandissent la carte du local et des sessions de pêche. Il faut venir s’y poser pour bouquiner (ou papoter) à l'ombre et au calme. 


Pour en savoir plus sur l'incroyable histoire de la léproserie de Culion, lire l'article Numismatique de la léproserie de Culion qui montre une ville en 1906 vidée de ses habitants.


Un bateau accoste sur l'île de Maltatayoc au nord de Culion

Un séjour à Culion, c'est l'occasion unique de découvrir des îles rarement foulées et des fonds sous marin encore inexplorés.


Si l’histoire de la léproserie ne vous passionne pas, persistez (quelques jours) du côté de la Casa Osmena de Culion. Des lecteurs, on a par exemple en souvenir de fabuleux Island Hoppings concoctés avec l'aide de Janette (de la Casa), la lagune de sable de Ditaytayan ou l'île de Malcapuya (et plus sous la surface) l’obsession des tortues du Lusong Coral Garden et de son épave japonaise World War II.


Pour y aller ?


Montenegro opère 2 traversées par jour (excepté le dimanche) entre Coron City et Culion.


Comment se rendre à Coron-Busuanga à l’extrême nord de l'archipel de Palawan ?


En avion


Pour se rendre dans la région Calamian, le plus simple est d’atterrir à Francisco B. Reyes (USU - Busuanga) l’aéroport de Coron, la principale ville de la région. Comptez environ 1h de vol pour atteindre Coron depuis Manille et 1h30 depuis Cebu puis 30 min pour relier l'aéroport à Coron city.


En ferry


Si vous optez pour le bateau, trois options s'offrent à vous : l'ultra-populaire fast-ferry depuis El-Nido (4h), le cargo mixte passager fret Bunso qui navigue entre San Jose (Mindoro) et le port de Coron et les gros ferries (2GO et Atienza) qui partent en direction de Manille (14h). À l'heure où j'écris ce billet, malheureusement la connexion vers Manille, à bord de l'excellent ferry 2Go n'est disponible que dans le sens Coron - Manille mais pas l'inverse.



Peux-tu nous donner quelques bonnes adresses à Coron ?


Ou pour dormir tranquille ?


Avec des promos qui démarrent à 1'800 ₱ l'hôtel MO2 Westown Lagoon s'est imposé comme l'une des bonnes affaires de Coron la ville. Un look de "Resort" avec piscine et cocotiers, mais ne vous attendez pas à une plage, il n'y en a tout simplement pas à Coron City. Sa situation sur la route qui fait le tour de l'île n'est pas assez centrale pour pouvoir s'y promener à pied (allez hop, en tricycle), mais assez verdoyante pour être loin du chaos du centre-ville.



Good vibe, bonne table !


Dans la galaxie naine des restos et bars branchée, du côté de la rue Real dans la Poblacion, on retrouve tous genres confondus : une cuisine gourmande à l'Amihan Bistro, des bières de la musique au BamBar, des pizzas chez Poco Deli, des petits plats d'ici et d'ailleurs au Pacifico.


Le centre ville de Coron avec le resto-bar Pacifico au coucher du soleil © ouiphilippines

Dans le centre de Coron, le quartier Poblacion-Real st, sur fond de coucher de soleil est plutôt calme ce samedi 19 mars 2022 et encore délaissé par les touristes.


Le meilleur conseil ?

Restez curieux et poncez la barre de recherche des différentes aventures. "Risquez l’inédit", parmi la dizaine d'adresses très diverses qui se cachent tout autour de l'île de Busuanga, je peux déjà vous dire que j'aime, perché à mi-chemin sur la colline de la D-Pearl Bay Al Faro Cosmio Hotel,et pour les aventuriers Sanctuaria Treehouses, quant à Himulak. il est malheureusement, toujours fermé… Maintenant, prêt pour une virée dans le groupe d'îles Calamian... qui dit oui ?


Comment ça c'est fini l'article ? Non, à vous de jouer !


✎ Ce récit d'Island Hopping à Coron vous a plu ? Vous avez une expérience à raconter ou un bon palan à partager ? Écrivez-moi ! 😉

19 428 vues

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page