Guide de voyage et itinéraire Bohol

Mis à jour : juin 11


À propos de la ville de Tagbilaran et de la province de Bohol

Tagbilaran, capitale de Bohol, est le centre des affaires, de l'éducation et de la gouvernance de la province. Bohol est réputé pour ses belles plages, ses sites de plongée éblouissants et une foultitude de lieux naturels impressionnants. Il n'est donc pas surprenant que Tagbilaran soit souvent zappée par les visiteurs qui s’échappent rapidement vers les sites touristiques les plus connus comme les Chocolate Hills à Carmen, le Sanctuaire du Tarsier à Corella ou les plages de l'île de Panglao. Mais Tagbilaran a ses propres coins sympas, si l'on prend le temps de découvrir comme il se doit.



À Bohol, se cache le primate endémique de Bohol : l’incroyable petit singe tarsier aux gros yeux ronds, à mi-chemin entre Gremlins et E.T

📷 À Bohol, se cache le primate endémique de Bohol : l’incroyable petit "singe" aux gros yeux ronds, à mi-chemin entre Gremlins et E.T. Le Tarsier, vous allez flasher !!!


Découvrir les recoins de Tagbilaran

Tagbilaran est également connue comme The City Of Friendship (la ville de l'amitié). Sobriquet mérité, tant les habitants sont aimables, décontractés et qui n'ont aucun problème à discuter avec les touristes. Les Boholano sont habitués aux va-et-vient des visiteurs et offriront volontiers leurs ondes positives.


Alors que de nombreuses attractions se trouvent hors de la ville, Tagbilaran a ses propres recoins de charmes. Outre les monuments et sanctuaires construits pour commémorer des événements historiques importants, la ville abrite également de vieilles églises en pierre, des bâtiments de l'époque espagnole et des maisons patrimoniales.


Tagbilaran est évidemment le lieu de plusieurs fiestas et événements chaque année. Notamment, le roi des festival, le Sandugo qui a eu lieu en juillet, commémore le célèbre pacte de sang entre le chef de Bohol Datu Sikatuna et l'explorateur espagnol Miguel López de Legazpi en 1565. C'est une fiesta bruyante et vibrante, et le meilleur moment pour avoir la sensation d'un Tagbilaran tout sauf boring,.




Les plans immanquables autour de Bohol

Si la plupart des visiteurs, cédant aux chant des sirènes des plages immaculées, se retrouvent quelque part sur l'île de Panglao ( Dumaluan, Doljo et Alona) avec leurs cocotiers, leurs parasols et leurs poissons bariolés. L'île de Panglao est également connue pour ses spots tels que la ferme aux abeilles et la grotte d'Hinagdanan. Pour prendre l'air, je vous propose de vous exporter hors des centres pour une petite balade à faire en scooter ou en tricycle. Autant profiter des rayons de soleil à l'air libre et enrobés d'une ambiance locale.


À Corella, vous trouverez le sanctuaire de tarsier, créé pour protéger le tarsier en voie de disparition, l'un des primates les plus petits (et le plus craquant ) du monde ! Plus loin se trouve Loboc, où vous pourrez profiter d'une balade fluviale (l'aventure la plus pique-feu de Bohol ?) sur la rivière Loboc. Le long de la route intérieure de Loay à Bilar vous passerez par une chouette "Man Made" forêt d'acajou , résultat d'un projet de reboisement.


De Loboc, vous poursuivez plein nord jusqu'à Carmen, où vous rencontrerez la star régionale, les Chocolate Hills, une formation géologique unique au monde comprenant plus de mille monticules recouverts d'herbe. Ceux-ci virent au brun pendant la saison sèche et ressemblent à de petites gouttes de chocolat, d'où leur nom.


Dans la case "secret bien gardé", Anda et ses plages qui se posent là où il faut à 100 km à l'extrémité sud-est de l'île de Bohol. Depuis l'île de Panglao, vous pouvez également organiser des Island-Hopping d'une journée vers l'île de Balicasag, un site de plongée de classe mondiale ou partir à la rencontre des dauphins au large Pamilacan. Besoin d'un changement de décor ? Faites de la tyrolienne ou du kayak de rivière loin de la foule au Danao Adventure Park, à 70 km de la ville de Tagbilaran.



34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout