top of page
  • Photo du rédacteurÉcrit par ouiphilippines

De Panglao à Anda : le road-trip pour découvrir l'autre Bohol

Dernière mise à jour : 19 févr.


Vue d'une banca posées sur le sable de Quinale beach à Anda Bohol

On a grimpé les Chocolates Hills, rêvé de bosser au sanctuaire des Tarsiers, dépensé l'équivalent de la moitié de notre loyer au South Palms à Panglao... après une première virée bien chargée à Bohol.


Voici maintenant le moment de rechausser sa paire de tongs, cette deuxième partie à travers les collines pittoresques de Carmen ou d'Alicia qui offre à la vue des flâneurs de somptueuses cascades, portions de jungles, rizières en terrasses et autres merveilles de la nature.




Cap à l'Est

Tout ce bleu à Panglao vous a donné des envies de verdure ? Bonne nouvelle, à l'est de Bohol, l'émeraude ne manque pas. Et, là, pas question de rêver avec quelques cocotiers. Véritable poumon central, une fois la ville de Tagbilaran arpentée l'île offre aux aventuriers un labyrinthe végétal verdoyant.


Si l'avenue Carlos P. Garcia qui traverse Tagbilaran dans sa largeur n'est pas très accueillante, les rues perpendiculaires s'avèrent plutôt charmantes (je pense notamment à la cathédrale Saint-Joseph-Travailleur et au Musée National de Bohol). Mais pour ça, il faut accepter de slalomer un peu entre les enseignes McDo-Jollibee, les pots d'échappement, les bains de foule et une multitude de stands : fruits et légumes, fringues et accessoires.


A noter (non testé) - Pour un chauffeur de tricycle (moderne) style Piaggio Ape, contacter directement Efren ✆ +63 0909 024 1775



Observer les Tarsiers à Corella


Maintenant que vous avez arpenté la capitale de la province, il est temps de passer aux choses sérieuses. Bonne nouvelle pour ceux qui n'auraient pas oublié leurs lunettes loupe : à Corella se cache le Tarsier, primate minuscule et indissociable symbole de l'île - Le Philippines Tarsier Sanctuary de Bohol, ça vous dit quelque chose ? - Moi, c'est un peu mon jardin, là où à quasi chaque trip je passe serrer la main de mon ami Carlito Pizarras alias " The Tarsier Man" et complémentairement faire (modestement) grossir la tirelire à l'entrée du parc.


À seulement 8 petits kilomètres de Tagbilaran, ce sanctuaire à califourchon entre Corella et Sikatuna est la certitude de vous régaler avec l’orignal (Carlito syrichta), un primate plus connu sous le nom de Tarsier, sans devoir déambuler dans un bric-à-brac de boutiques de souvenirs pour l'apercevoir dans une cage. Ici, tout est strictement naturel (le treillis métallique qui entoure le parc est principalement destiné à protéger l'animal de son grand ennemi, le chat sauvage) et radicalement respectueux du bien-être des Tarsiers.


Un Tarsier acroché sur une branche au Tarsier Sanctuary de Corella sur l'île de Bohol

⎚ Bien qu'observer un Tarsier faire la sieste fait partie des passages obligés, les visiteurs du sanctuaire de Corella, autrement dit "The Philippine Tarsier Sanctuary" sont invités à découvrir la vie sauvage des petits primates indigènes autrement qu'à travers une vitre.


Partir se baigner à Camugao Falls


Des Tarsiers plein les poches (des yeux), prenez la Corella Balilihan road qui s’enfonce au milieu d’une végétation de plus en plus géante jusqu’au hameau de Balilihan. Passé le village, on entre dans le vif du sujet en tournant à gauche sur la Barangay Road San Isidro. Les maisons s’espacent, le bitume se fait plus rare, au bout de la piste, la vue se dégage pour de bon et plonge vers la Camugao Falls. Moins connue et moins fréquentée que certains coins de Bohol, Camugao n’en reste pas moins la chute d'eau la plus spectaculaire de l'île. N’hésitez pas à demander votre chemin et accessoirement une coco fraichement cueillie par le gardien des lieux (petite donation). Une courte descente vous emmènera au paradis.


Un jeepney sur les petites routes intérieures de l'île de Bohol

⎚ Bohol est célèbre pour ses nombreuses petites routes intérieures nord au sud. Les itinéraires sont une merveilleuse manière de découvrir les chutes d'eau sublimes et la vie locale de la région.

Faire un tour à rivière de Loboc

Voici venu l'obligé petit crochet à Loboc de ce guide. Que voulez-vous, en débarquant dans un road trip qui traverse l'île, difficile d'y couper ! De passage sur le piédestal touristique qu'est Loboc, on passera une tête à la Parroquia de San Pedro Apóstol, communément appelée l'église de Loboc qui a subi d'importants dégâts causés par le tremblement de terre dévastateur de 2013 et surtout, on longera les quelques km de la rivière, estomaquant des points de vue pour admirer les alentours. Le futur bon plan ? Il faut passer une nuit (un déjeuner au minimum avec des plats soit terre soit rivière) au Loboc River Resort pour prendre la pleine mesure du coin "se mettre au vert" ! Un hôtel planqué sur les berges de la rivière, tapissé de jungle et de mangrove. Bref, un potentiel de flânerie infini !


Les Bucoliques anonymes se réunissent au Fox & The Firefly Cottages ! A Loboc exactement, le Resort a fait éclore un prodigieux jardin tropical en lisière de rizières. Un lieu rustique chic agrémenté de suites-cottages avec vue et de bungalows plus basiques.


Loboc rivière à Bohol vue aérienne depuis le Nuts Huts

⎚ La région Loboc un coin à la flore et à la faune uniques, avec, aux détours des sentiers et chemins des points de vue qui sentent le frais pour ceux qui sortent de sentiers battus.


Dormir en pleine Chocolate Hill zone


De retour au hameau de Loboc, go au nord, en direction de Batuan. Après quelques kilomètres, la route trace en ligne à travers la man made forest d'acajous et les rizières vallonnées. Sur la Loay intérieure road, on peut faire le mini-stop par le mignon Chocolate Hills Adventure Park, même si le panneau "Best Bohol Adventure" est un peu exagéré, car en termes d'aventure, on n’est pas à Giant Canyon Swing non plus. Maintenant que vous avez mobilisé vos muscles, il est tant de les nourrir. Plusieurs options s'offrent à vous : soit vous optez pour la cantine que vous avez croisée sur votre chemin à l'intérieur du Park, soit vous vous offrez une parenthèse exotique dans les échoppes sur la route ou prés du marché de Carmen. Situé en plein cœur du "massif" des Chocolate, le gîte Matilde Bed & Breakfast est un B&B à l’ambiance délicieusement pension banlieusarde. Si le lieu ne dispose que de quelques chouettes chambres, son emplacement est idéal.


Deux touristes apareil de photo en bandouiliére avec les collines de chocolats de Bohol en arrière plan

⎚ C’est le genre de coins que l’on connaît sous forme de carte postale. Les belles Chocolate Hills séduisent le monde entier par ses magnifiques paysages.


Partir observer les Chocolate Hills au lever du jour


Une fois passée la violence absolue d’un réveil qui sonne aux aurores, enfilez votre bermuda, ne vous lavez même pas les dents et partez pour une traque matinale, puisqu’il s’agira surtout de saisir l’instant magique qui précède le lever du soleil sur les monticules de chocolat. Il paraît que les vrais Boholano's ne mettent jamais les pieds en haut du Viewing deck. Mais un coup d’escalier suffit pour savoir qu’il est parfois bon de faire une entorse à ses principes. A vous ce lever de soleil, rougeoyant comme une faible braise du haut d'un des 1'200 plus célèbres cônes de sédiment de l'archipel.


Et un nouveau Chocolate Hills point de vue, Bud Agat !


Perché façon échafaudages de bambou au-dessus d'une colline, le Bud Abagat est un point de vue accessible au bout d'un escalier de 158 marches. La vue ? Un sacré spot inhabituel pour embellir votre collection photographique, je persifle, mais force est de constater que le coup d'œil est moins instammagrable que l'original. Ici, pas de signalisations, mais comme je suis sympa, je vous file la carte au trésor sur mon Google Map ci-dessus.


Engloutir un Bulalo (plat de bœuf) à Sierra Bullones


L’émotion passée, demi-tour et direction par la route en lacets jusqu’à Sierra Bullones, en face de la paroisse Immaculée Conception, point névralgique de la bourgade, une cantine m'a tapé dans l'œil. Bon Appétit Bistro, un nom improbable pour un spot qui ne sert aucun plat occidental, un comptoir, une grande baie pour mater la rue : tout simple, tout bon, +1 pour les bouteilles de vin pas chères disponibles lors de mon stop. Et surtout, une proprio locale hors pair qui n'hésite pas à faire tout goûter.


Une serveuse au travail à la Bohol Bee Farm sur l'île de Panglao

⎚ Un road trip dans des coins méconnus repose en très grande partie sur l'idée qu'il est possible de se faire plaisir tout en dégustant avec le sourire une cuisine locale.


En option : Alicia entouré des collines verdoyantes de Binabaje hills !


Le seul moyen d’arpenter les collines verdoyantes de Binabaje et avec un guide obligatoire - 300 ₱ à partager par le nombre de participants + 50 ₱ par personne de droit d'entrée, à payer au Minicipal Hall d'Alicia - dont la mission sera de vous faire découvrir une vue VIP du littoral et profiter de moments de contemplation seuls au monde.


La boucle Can-umantad Falls - Cadapdapan rizières en terrasses - sources d'eau (froide) de Canawa


Maintenant que vous avez repris des forces, il est temps de reprendre la Circumferential Rd en direction de la pointe est de l'île. Ne vous attendez donc pas à crouler sous le poids des boutiques souvenirs à visiter. On vient dans la région montagneuse d'Alicia pour s'immerger dans un paysage rural et savourer le panorama offert par la nature. Courageux, mais pas téméraire, Ouiphilippines a choisi un trajet relativement accessible avec, juste, ce qu’il faut de portions terres-pierres pour brasser les San Miguel de la veille. Mais de nombreux itinéraires existent : des routes plus sportives, des circuits dédiés, des trails dans la montagne.


Des fermiers travaillant dans les rizières de Cadapdapan à Bohol

Outre l’accès à des paysages sublimes, ce post consiste également mettre en lumière le métier de riziculteur à Bohol.


Une fois passée la bourgade de La Union, tournez à droite (vous suivez?). La boucle Can-umantad Falls - Cadapdapan - Canawa qui relève presque d’une expérience de slow travel, peut durer d’une demi-journée à deux jours. En amont du hameau de Cadapdapan vous trouverez Eleuterio's ✆ 0920 590 7979 dans lequel vous ravitailler, dégoter un espace chill out au pied d'une rizière en terrasse, et aussi, il vous est également permis de dormir dans l'une des 4 chambres (2 fans et 2 climatisées au confort que je note, sympa mais sommaire) face à la jolie rivière.


Outre les panoramas à couper de souffle, entre la cascade Can-umantad, les rizières en terrasses un peu partout dans les environs, vous pourrez peaufinez votre brasse aux sources de Canawa pour 20 ₱. Au détour, vous apercevrez une multitude de petits hameaux de riziculteurs occupés à travailler la terre, à reformer les rigoles de boue, affairés autour de leurs troupeaux de Carabaos, le buffle d'eau réputé pour ses services inestimables à la nation et sa bonne humeur, si si ... n’hésitez pas à vous imprégner du climax des locaux, ils seront souvent ravis de vous montrer leur élevage et vous pourrez ainsi passer des heures à tenter de converser avec eux autour d’un Ginebra (le gin iconique du fermier).


Sur la baie d'Anda à Bohol s’éveille silencieusement, des enfants jouent avec des coquillages à un rythme doux sur la plage de Quinale

⎚ La baie d'Anda s’éveille silencieusement puis la vie reprend à un rythme doux jusque sur la plage de Quinale.


Des petites plages pour se remettre de ses émotions


Après avoir traversé Bohol d'ouest en est, vous avez bien le droit à un peu de repos. Divins nids douillets Amun Ini Beach Resort, guesthouses bon marché plus sympas que les grands hôtels étoilés 1Peace Beach Resort et bon plan pour poser ses valises en toute sérénité Anda White Beach Resort. Dans la péninsule d'Anda, les hôtels ne sont pas légion, mais vous dégoterez facilement une adresse qui ne fait pas semblant d'être éloignée du tourisme de masse.



Maintenant que vous avez un toit sur la tête, il est temps de trouver que faire ? La péninsule d'Anda est plutôt calme et souvent délaissée par les touristes, voire par certains Boholano's qui n'y ont jamais mis les pieds. Pourtant à Anda, les vues sont aussi spectaculaires au-dessus de l'eau qu’en dessous de la surface. Qu’attendez-vous ? Courez vous plonger dans les fonds marins incroyables - Paradise Garden, Snappers Cave, Dap Dap et des spots comme Lumayac, Wonder Wall que vous offre la région !


Une carte des sites de plongée et scuba diving de la région d'Anda à Bohol

Aux côtés d’eaux profondes parmi les plus belles de Bohol, Anda abrite également une multitude de puits d’eau naturelle aux allures de cénotes du Yucatan. Nichés dans des sites pittoresques, ces gouffres inondés se déclinent en cavernes ou puits à ciel ouvert comme la populaire Cabagnow Cave Pool.


À Anda, côté restauration pas chère, la tendance est au food market


Un food court de midi et de nuit comme aux meilleurs des Philippines, avec des plats réchauffés ou assemblés à la minute sous vos yeux ! Une à deux fois par semaine, près de la caserne des pompiers et du Municipal Hall, une sélection qui réunit les meilleurs Live Band de la région transforme le Food Park en café-concert… Des portions qui ne dépassent jamais les 200 ₱, à partager autour de tablées rouge vif rassembleuses !


Comment aller à Bohol par la mer depuis Camiguin, Cebu, Dumaguete ou Siquijor ?


Pour l’achat des billets de ferry, plusieurs possibilités : directement au port, ou sur le Net. Si vous optez pour la réservation en ligne, je vous conseille le widget powered par 12Go.Asia ci-dessous qui permet de réserver sur un seul site les ferrys des compagnies Apekotravel (Oslob, Siquijor), Lite Shipping (Cebu, Siquijor), OceanJet (Cebu, Siquijor) et Super Shuttle Ferry (Camiguin) . Facile à utiliser, il suffit de sélectionner les destinations puis de choisir le trajet que vous souhaitez.



✎ Ce récit de road trip sur l'île de Bohol vous a plu ? Vous avez une expérience à raconter ou un bon palan à partager ? Écrivez-moi ! 😉

bottom of page