top of page

9 spots snorkeling incontournables à voir aux Philippines

Dernière mise à jour : 9 mars


🎥 La compile des randonnées subaquatiques, comme si vous y étiez !


Le snorkeling, personne ne lui résiste

Attention ! Si vous zieutez la vidéo et ce topo contenant 9 spots de snorkeling incontournables aux Philippines, tout va aller très vite. Vous allez lâcher vos pantoufles, palmer jusqu'aux Visayas, enfiler un tuba, puis un masque Easybreath et manger un Kinilaw d'espadon (ceviche des Philippines). Voilà.


Twin Rocks, Anilao, Batangas gopro 8 en snorkeling

Twin Rocks (Anilao, Batangas)


Twin Rocks à Alinao, la Mecque des plongées dans un macro-monde des Manileño (habitants du Grand Manille), non seulement parce que le spot se trouve à une courte distance de la capitale, mais aussi parce qu'il est peu profond et que la visibilité est excellente. Vous pouvez facilement voir différentes couleurs de coraux durs ou mous recouvrant deux rochers massifs séparés d'environ un mètre - d'où son nom, les rocks jumeaux - et des bancs de carangues, de gobies avec leurs crevettes, de poissons multicolores à qui sait simplement souffler dans un tuba et bien régler son masque de plongée. Chanceux que vous êtes, vous pourrez même voir passer des tortues de mer.


Où dormir ?

Un des hôtels préférés à Anilao Buceo Anilao Beach and Dive Resort, il faut dire que l’établissement prolonge parfaitement l’idée que l'on se fait d'une découvre émerveillé, celle de l'univers subaquatique.


Comment y aller ?

Au départ de Manille, compter 2h de taxi pour atteindre Anilao. En bus, Jam liner depuis le terminal de Cubao, arrêt Bantangas, puis prendre un taxi pour Anilao.


Un homme avec masque et tuba sur un banc de sardines à Moalboal

Plage de Panagsama (Moalboal, Cebu)


Le récif maison de Panagsama Beach, situé à quelques mètres du rivage, est fortement conseillé aux voyageurs qui viennent à Cebu pour enfiler un masque… celui avec le tuba, bien sûr ! Vous aurez largement l'occasion d'apercevoir, bouche bée, une variété de coraux et différentes sortes de poissons sur le mur escarpé de 10 kilomètres à l'intérieur de la péninsule. Il n'est pas non plus nécessaire de s'équiper d'une bouteille de 200 bars pour assister à la célèbre course endiablée des sardines de Moalboal, un phénomène des plus étonnant où des millions de sardines nagent et se nourrissent ensemble, souvent à des fins de migration.


Où dormir ?

Après vous avoir rendus fadas avec des millions de poissons, je vous propose de découvrir les meilleurs hôtels tous genres confondus à Moalboal.


Comment y aller ?

Si vous optez pour le taxi, foncez plutôt au guichet de l'aéroport de Cebu Mactan chez Fast Transit (env. 3'000 ₱) ! Ils vous déposent à la porte de votre hôtel à Moalboal. En bus, Ceres depuis le south terminal à Cebu City, arrêt Moalboal, puis prendre un tricycle pour la plage de Panagsama.



Vous comptez vous rendre aux Philippines prochainement ? Vous vous trouvez déjà dans l'archipel ? Vous ne savez pas comment vous y prendre côté transport ? Vous n'avez aucune idée sur les compagnies aériennes qui offrent des vols internes ni des horaires des ferrys entre les îles ? Suivez mon guide !

Mollusques bivalves, Tridacna gigas au sanctuaire de palourdes géantes de Kibila à Camiguin

Sanctuaire des bénitiers géants (Guinsiliban, Camiguin)


Aux Philippines, des sanctuaires marins font un bel effort collectif pour protéger les bénitiers géants, dont le nombre ne cesse de diminuer et qui, soit dit en passant, est INTERDIT à la pêche et de la consommation. Le hotspot à bénitier le plus connu de l'archipel est le sanctuaire de palourdes géantes de Kibila, qui abrite des milliers de ces mollusques bivalves, dont le Tridacna gigas, une espèce menacée, qui peut mesurer jusqu'à 1,20 m de long et peser plus de 200 kg, ce qui en fait, le plus gros mollusque bivalve existant au monde. Outre les visites-briefings sur le rôle important de leur espèce dans notre écosystème, le sanctuaire permet aux snorkeleurs débutants ou experts de barboter au-dessus des rangées de palourdes de taille XXL.


Que faire à Camiguin ?

S'il existait une "île au trésor", celle de Camiguin trônerait certainement tout en haut de la hiérarchie. L'île au look Treasure Island regorge d'une variété de paysages et d'activités assez impressionnante. Les pieds palmés se régaleront entre bronzette, baignade, snorkeling ou plongée. Quant aux randonneurs émérites, les cratères (7 volcans) et les alentours de Hibok-Hibok sont des sentiers rêvés, avec une faune et une flore aussi riches que diverses. Et pour se remettre de tout ça, notez que l'île regorge d'adresse hôtelière à prix sympa... Découvrir les meilleurs hôtels de Camiguin, tous genres confondus.


Comment y aller ?

L'avion constitue le meilleur moyen d'y aller. Il faut compter seulement 45 minutes pour un vol entre Cebu et Camiguin. Et si une belle balade en mer vous tente, Il est possible d'enchainer Camiguin depuis le port de Jagna sur l'île de Bohol. Pour voir les horaires des ferrys, cliquez ici.


Nalusuan Island (Cordova, Cebu), photo sous-marines du sanctuaire marin de Gilutongan

Nalusuan Island (Cordova, Cebu)


Autre chapelet d’îles coralliennes cerclées de plages et bordées de récifs, le détroit d'Olango, qui abrite également le sanctuaire marin de Gilutongan. Le meilleur moment pour chausser vos lunettes de plongée et faire quelques brasses aux côtés de divers semi-pros est lorsque la marée est basse et que les petits poissons grouillent près de la surface de l'eau. Après vous en être régalés les yeux avec les poissons colorés, partez à la découverte de l'îlot Nalussuan et ses magnifiques maisonnettes sur pilotis. Là sur les poteaux, vous trouverez du sable, des transats, de la bonne petite musique et tout ce qu'il faut pour se croire aux Maldives, le prix en moins (cher) et les San Miguel en plus.


Où dormir ?

Et si plutôt que de vous offrir une nuit dans un hôtel à Mactan bien décoré, mais sage vous profitiez de votre séjour pour découvrir un hébergement monté sur pilotis qui à franchement de la gueule planqué en plein centre du détroit d'Olango. Nalusuan Island Resort and Marine Sanctuary


Comment y aller ?

Pour se rendre dans le détroit d'Olango et sur l'île de Nalusuan, le plus simple est d’atterrir à l'aéroport de Mactan - Cebu et de suivre les indication de mon article sur Olango.


Un serpent de mer nage dans le corail la baie de Puerto Galera  à Mindoro

Coral Garden (Puerto Galera, Oriental Mindoro)


Puerto Galera, qui a été déclarée réserve de biosphère par l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture en 1977, possède l'un des meilleurs récifs coralliens du pays. Le spot, qui se trouve entre les îles de San Antonio et de Boquete, est fortement recommandé à tous ceux qui veulent découvrir les trésors du monde sous-marin à l’aide d’un tuba en raison de sa faible profondeur - seulement deux mètres ! Sa proximité avec Metro Manila en fait également un bon choix pour ceux qui n'ont ni le temps ni les moyens de partir en avion pour battre la houle de l'océan. Et cette fois, contrairement à la Dolomite Beach sur la baie de Manille, vous pourrez vous y baigner !


Où dormir ?

Trouvez des hôtels sur l'île de Mindoro, y compris de nouveaux hôtels pleins de style et des auberges de jeunesse branchées, grâce à ce site de l'hébergement abordable à Puerto Galera.


Comment y aller ?

Manille Puerto Galera sans stress ? Oui, c'est possible ! Si-Kat propose un service cocktail de bus de tourisme et de ferry qui relie quotidiennement Manille à Puerto Galera et retour. La combine est depuis1986 connue des amoureux du coin, mais mériterait bien d'être démocratisée.


Siete Pecados (Coron, Palawan), un bateau local à balancier sur le site marin

Siete Pecados (Coron, Palawan)


Coron n'est pas seulement connue pour ses falaises de calcaire sombre géantes, ses lagons bleu turquoise et ses plages de sable blanc. Ce groupe d'îles et d'îlots de Palawan est également populaire pour ses spots de snorkeling, notamment les eaux du parc marin Siete Pecados. Les coraux se trouvent à moins de trois mètres de la surface, munis de masques et palmes, il est aisé de descendre à quelques centimètres, et de guetter les poissons de toutes tailles musardant entre les herbiers et les pinacles coralliens. Les tortues de mer sont également souvent observées en train d'errer autour du vaste récif.


Où dormir ?

Vous cherchez votre future chambre à Coron ? Voici une sélection pantagruélique des hôtels les plus cool de la ville.


Comment y aller ?

Les compagnies aériennes Philippine Airlines et Cebu Pacific assurent des vols quotidiens pour Francisco B. Reyes Airport sur l'île de Busuanga - Coron (USU) au départ de Manille et Cebu. Deux compagnies de Ferrys proposent une liaison régulière avec El Nido.



Balicasag Marine Sanctuary (Panglao, Bohol)


L'île de Balicasag possède un sanctuaire marin de 400 mètres de long où abondent les coraux sains et les bancs de poissons. Ces eaux limpides sont une vitrine pour observer des centaines de poissons colorés parmi d'énormes tortues de mer nageant près du fond de l'océan. Les requins-baleines peuvent également être vus autour de l'île de décembre à mars... Pensez aussi à garder quelques pesos en poche pour vous offrir un dîner goûtu avec une poiscaille d'anthologie sur la plage d'Alona. Plouf !


Où dormir ?

En ébullition permanente, l’offre hôtelière à Panglao brille autant pour les budgets serrés que pour hôtels de luxe, Bohol est ainsi devenue l’une des destinations les plus riches en expériences de toutes les Philippines.


Comment y aller ?

Les voyageurs pourront réserver (ici) une des trois destinations (Siquijor, Dumaguete et Cebu) proposées par OceanJet pour accoster à Tagbilaran (Bohol). Situé sur l'île de Panglao, le nouvel aéroport international Bohol–Panglao offre un vaste programme des vols quotidiens vers la capitale des Philippines ainsi que quelques rares vols internationaux.


Le Tubod Marie Sanctuary au coucher du soleil, une zone protégée de 7,5 hectares située au large de la côte sud-ouest de Siquijor

Tubod Marine Sanctuary (San Juan, Siquijor)


Le Tubod Marie Sanctuary est une zone protégée de 7,5 hectares située au large de la côte sud-ouest de Siquijor. Il suffit de nager à une vingtaine de mètres du rivage de sable blanc pour avoir une vue sur des barracudas, des poissons-anges, des poissons-clowns et un petit, mais riche récif corallien. Il n'y a pas de courant (excepté certains pics en période habagat les mois d'été), parfait pour une séance de snorkeling relaxante et rafraichissante.


Où dormir ?

Est-il possible de parler de Tubod sans citer le Coco Grove ? Passé l’imposante entrée et les sourires du personnel, un élégant Resort se découvre dans lequel chaque recoin dévoile un magnifique terrain de jeu. Parmi eux : le Salamandas et son bar mexicain où boire des cocktails à la mangue en élégance dans une ambiance de boudoir so Tropical ; la piscine, où rentrer le ventre et faire exploser ses likes Insta ; et ce luxuriant jardin de 2 hectares abritant cocotiers cinquantenaires, palmiers au garde à vous et plage immaculée – avec les volcans de Negros en toile de fond, le spectacle est grandiose !


Comment y aller ?

Pour se rendre sur l'île Siquijor, le plus simple est d'acheter un billet d'avion depuis Cebu ou Manille compter 3'000 ₱ depuis Manille et 2'000 ₱ de Cebu pour atterrir à Dumaguete. Maintenant que vous avez les pieds sur terre, il est temps prendre la mer, comptez une heure de ferry OceanJet réserver (ici) pour accoster sur l'île de Siquijor et 20 minutes de tricycle pour rejoindre San Juan.


Un plongeur nage au dessus d'une tortue au récif de North Pandan Island

North Pandan Island (Sablayan, Mindoro)


Avec ses herbiers marins visités par les tortues de mer et les raies, et son récif corallien vibrant, la petite île de Pandan Nord est un lieu de plongée libre favori autour de Mindoro. Même si vous ne séjournez pas au Pandan Island Resort, vous pouvez profiter de la vie sous-marine de l'île pour la journée, avec des excursions en bateau, depuis Sablayan. L'île de Pandan est également une excellente porte d'entrée pour visiter Apo Reef, tout simplement dans les deux meilleurs spots de plongée où tâter du détendeur aux Philippines !


Où dormir ?

Pandan Island Resort ... Quel meilleur nom pouvait alors trouver le seul hôtel planté au milieu de la North Pandan Island ?


Comment y aller ?

Consultez le site internet cebupacificair.com pour réserver vos billets d'avion pour l'aéroport de San Jose (Mindoro) au départ de Manille. L'île de Pandan est accessible en Banca depuis la municipalité de Sablayan.


Un homme en snorkeling sur les épaves de Coron chaussé de palmes indigènes

Sanctuaires marin, taxes or not taxes ?


Sur les forums voyageurs, je lis parfois des commentaires de gens scandalisés de devoir payer une petite taxe pour accéder à certaines de ces aires marines protégées, aux Philippines ou ailleurs – certains se félicitant même d’avoir réussi à éviter de la payer…


Pas de quoi célébrer ? Une partie des sommes perçues sert à impliquer les populations locales dans la conservation de leur environnement. Mais la sensibilisation et la bonne volonté ne suffisent pas. Sans moyens financiers, impossible de conserver un "marine sanctuary", zone maritime protégée.


Safe Snorkeling


Courants: Beaucoup de spots ont des courants extrêmement puissants lors de fortes marées. La paire de palmes est un “must-have” pour tous les snorkeleurs ! Prenez quand même le temps de vérifier votre position par rapport au rivage, surtout si vous n’avez pas d'accompagnateur. Les conditions peuvent changer rapidement.

Protection des récifs: Regarder. Ne touchez pas! Cela comprend, évidemment, la marche sur le corail pour entrer dans l'eau. Outre les dommages causés aux coraux par la manipulation ou l'écrasement sous les pieds, les écorchures ou coupures de corail sont notoirement sujettes à infections. Un accessoire indispensable ? Oui, des aquashoes. Des quoi ? Des aquashoes ou chaussures aquatiques, si vous préférez.

Risques liés aux animaux marins: Réprimez cette folle envie de toucher à tout ! Et suivez la règle "Don't Touch". Sous l’eau, les rencontres ne manquent parfois pas de piquant ! Restez vigilant lorsque vous croisez des raies, rascasses, méduses et oursins. Certains peuvent faire très très mal, comme le poisson-pierre. Côté risques de morsures, gardez vos distances vis-à-vis des murènes et des balistes ! Pas de panique ! Ces "contacts" sont très rares et quelques précautions permettent d’éviter tout accident.

Coup de soleil: Un écran solaire (attention aux dommages causés par certaines crèmes sur les coraux) et/ou une protection en lycra sont un must. La beauté sous-marine est déjà bien présente à quelques centimètres de la surface de l’eau et quelques heures peuvent passer en un clin d'œil. Une chose est sûre, jamais vous n'allez regretter les délicieux moments passés dans l'eau, mais les coups de soleil qui en résultent peuvent vous faire regretter amèrement de ne pas avoir simplement enfilé un T-shirt.


Déshydratation: L’importance de boire, boire et reboire, car pour le coup, le comble d'une balade aquatique serait de se retrouver déshydraté entouré d’eau.


Allez-y : le snorkeling ne nécessite aucun apprentissage spécifique, c'est l'avantage, ni permis, ni certificat médical.


Voilà, vous n’avez plus aucune excuse pour ne pas investir et acheter un masque et un tuba. 😃


Ce récit de snorkeling aux Philippines vous a plu ? Vous avez une expérience à raconter ou un bon palan à partager ? Écrivez-moi ! 😉 contact@ouiphilippines.com


1 146 vues

Posts similaires

Voir tout
bottom of page