top of page
  • Photo du rédacteurÉcrit par ouiphilippines

Un road trip reliant le spot requin-baleine de Donsol au Mayon Volcano

Dernière mise à jour : 14 mai


Un requin-baleine avec des plongeurs en arrière-plan dans les eaux de Donsol à Sorsogon

De passage à Bicol pour la saison des requins-baleines ? Suivez mon guide et découvrez les bons plans volcan, les road trips et bien plus encore !


Prenez le terrain de jeu littéraire des guides et magazines de voyages - "Mayon, le volcan à la forme parfaite", "Donsol, la meilleure destination au monde pour la plongée avec les requins-baleines", "Bicol Express, le plat que vous devez absolument goûter!" -, ajoutez une bonne dose de hors des sentiers battus, retapissée en montagnes verdoyantes pour décorer et une côte océan Pacific pour surfer : bienvenue à Bicol. Une région servit à une température ambiante de 25 à 32 degrés toute l’année. C’est armé d'une Toyota Vios dernier cri, bien aidée par un système de transports publics que Ouiphilippines se lance à l’assaut de l'extrême sud du sud de l'île de Luzon.


🌍 La région Bicol, va pour le sud, cette fois. Tant pis pour la fabuleuse péninsule de Caramoan au nord.


Jour 1. Découvrir tous les recoins de Leagzpi


Atterrissage à 6h du mat à Daraga (Bicol interational airport) pour bien commencer la journée


Maintenant que vous avez bien atterri, je vous l’annonce et ce n’est pas une surprise : le mont Mayon est, de loin, le site le plus instagramé de Bicol. Et même des Philippines. Mais au-delà de la domination triomphale du volcan sur le réseau social, l'emblème est la toile de fond permanente d'un séjour à Legazpi. Logique quand on sait qu’il trône son cône parfait 2,463 mètres au-dessus du niveau de la mer, posé sur une zone à la topographie plate, jouant ainsi sur sa posture du triangle géant.


À cette heure matinale, on va plutôt pencher pour une déco levée du soleil multicolore. Et ça tombe bien, je connais l'adresse parfaite. Go nord, en direction des ruines de Cagsawa. Sur la droite, les pentes volcaniques se rapprochent, petit à petit, par les trouées à travers les champs, un divin clocher se devine. Depuis le parking du Cagsawa Park, la vue se dégage pour de bon et grimpe vers le mont Mayon, hallucinante montagne qui perce les nuages.


Pour ceux qui n'auraient pas encore ressenti le caractère "aventure" de cette virée à Bicol direction l'un des nombreux loueurs de Quads présents surplace, histoire de faire grincer du pneumatique sur les pistes sablonneuses du mont Mayon. Sachez que le Mayon est un des volcans les plus actifs des Philippines et qu'il était en niveau d'alerte No 4 lors de mon passage. Bref, tout ça pour vous dire que la balade motorisée a été très limitée.


Des touristes se font prendre en photo devant les ruines du clocher de Cagsawa avec le mont Mayon en arrière-plan

Très apprécié des touristes, ce solitaire clocher est le seul survivant de l'éruption du 1er février 1814. La lave a submergé la ville de Cagsawa et 1'200 personnes y trouvèrent la mort.


À voir et à manger


Après avoir fait le tour de la place Cagsawa, apprécié le panorama, il est temps de reprendre la route. Me voilà donc dans mon véhicule de location (chauffeur et essence incluse, 2'500 ₱) dégoté sur le parking de l'aéroport.


De retour sur la Pan-Philippine Hwy, cap à ouest cette fois, en direction D'Ilawod, passé le Toyota Albay, Ouiphilippines recommande de prendre sur la gauche une petite route qui trace vers le Sumlang Lake. Des hectares d'herbe fraîchement coupée. Un petit lac, des jardins, des petits bancs, des terrasses aménagées et des petites boutiques. Poussez tout au bout du lac pour découvrir Socorro's Lakeside Restaurant. Ajouter à cette demeure repompée sous une charpente ancestrale, une excellente cuisine 100% locale et des tapas à picorer sous les gazebos. Le lieu idéal pour votre premier festin champêtre à Albay !


Legazpi city en textes et bons coins


Revenez vers la Pan-Philippine Hwy et comme une journée sans église à Legazpi ferait tache faites une halte à la Nuestra Señora de la Porteria Parish Church appelée Daraga Church (ouf!). Là aussi, cela vaut le coup d’œil.


Vous êtes maintenant en pleine ville face au Rotanda, le rond-point est assurément l'un des points névralgiques de Legazpi. Pas encore habitué au centre-ville, prenez place sur l’une des chaises qu’offrent les nombreux coffee shops d'Ayala Mall. Pour éliminer ce gâteau Mango Chantilly, rien de mieux que de flâner sur le front de mer de L'Embarcadero. Pour une marche sous les palmiers ou courir sur les pavés (à chacun son rythme), prenez plutôt la direction du Puro Legazpi boulevard. Maintenant, profiterez du long chemin piéton de 2km, des terrasses de cafés qui le jalonnent et qui offrent au coucher du soleil une vue des plus agréables sur le mont Mayon.


Des serveurs joyeux au comptoir d'une cantine street food  au Sawangan Park à Legazpi

Sawangan "street food", cette petite place objectivement très mignonne en plein boulevard de Legazpi a fini par devenir ma cantine perpétuelle, car on ne s’y ennuie jamais.


L’heure de se restaurer est enfin arrivée et vous cherchez un endroit économique où vous attabler ? Situé à l'autre bout du boulevard, à deux pas au nord du Sawangan Park, une placette éphémère ravitaillée par des vendeurs ambulants (à partir de 16h) sert de la street food au bon goût de Legazpi et à prix plancher.


Un coup d’œil à la montre : il est déjà 19h, essayez de pousser les portes du bar 101, un bar branché situé au 3e étage du Silverscreens Entertainment Center avant d'aller ce coucher.


Legazpi en petites infos


Hôtel Venezia : Un hôtel de charme, mais avec un prix attractif (2'600 ₱, lors de mon passage) pour un voyageur économe. Il est situé au barangay Cruzada, avec une piscine, un buffet petit déjeuner et la tranquillité du quartier est son symbole.



Le Legazpi Grand Central Terminal est l'édifice que découvrent tous les adeptes des transports publics lorsqu’ils débarquent/partent de Legazpi. Et comme les Jeepneys, les Vans et les Bus s’y croisent, ce terminal constitue donc un point de passage ininterrompu et obligé pour les touristes qui visitent Bicol comme pour les usagers réguliers.


Jour 2. Je vous emmène à Sorsogon City


Non, Donsol n'est pas la capitale de la province de Sorsogon, c'est bien Sorsogon City !

À part cela, cette petite ville folklorique à 60 km (1h30 en bus) au sud de Legazpi – coincé entre le Mayon et le volcan Bulusan – ne vous inspire rien, et surtout pas l’envie d’y rester une journée. Pourtant, vous ne savez pas ce que vous ratez ! Cette base d'exploration de 200'000 habitants recèle autant de petits restos et de bons plans que les coins les plus populaires de Bicol.


Rompeolas Baywalk, l’appel de l’apéro


Dans la langue de Shakespeare (et Kanye West), on l'appelle Baywalk. Un lieu hybride où manger, boire un verre et se balader, tout en profitant des programmations naturelles et culturelles souvent éclectiques : chiller au coucher de soleil, petite brise rafraîchissante qui mêle mer et volcan, apéro unplugged, karaoké et street ambiance insoupçonnable depuis la table du MacDo... Très répandu aux Philippines, ce cool projet de promenade est enfin sorti de terre (ou de mer ?) en août 2020 et bonne nouvelle, il est rapidement devenu le champion du charme hors du commun de la ville de Sorsogon en pleine métamorphose.


Maintenant, pour se la jouer comme un drone, on se dirige vers le Rompeolas Lighthouse et on grimpe un peu jusqu’au sémaphore pour admirer la province dans toutes les directions, n’oubliez pas vos appareils photo !


Mon camp de base urbain


Fernando's Hotel à l'est du City Mall juste au cœur du Sorsogon Capitol Park et de la grande rue. Son lobby et son Cecilia's Café ensoleillé se cachent derrière une façade qui a quelques décennies d'histoire. Les chambres "pool side balcony" vous feront oublier les minuscules 11m² des Budget Room. Pour profiter de la région sans prise de tête, le Fernando's Hotel a tout prévu ! Une piscine pour un plouf vintage, un service de location de voitures sans ou avec chauffeur - pour seulement 2'700 ₱, Fernando's propose un package à la journée : véhicule, chauffeur, kilométrage illimité et essence incluse - un staff dynamique et surtout le plus sympathique du Pacifique.



Jour 3. Une plage : la Rizal Beach de Gubat


C’est la plage préférée des Bicolanos du Sud, à une heure à peine du centre de Sorsogon en voiture. Elle est particulièrement appréciée des surfeurs, qui ont calé cette vague complètement insolite dans leur bucket liste au sud de Luzon. Sur cette longue étendue de sable blanc, enfin plutôt "blancrème", on trouve le Lola Sayong Eco-Surf Camp, ou le populaire Buenavista Surf Camp, entre la bourgade de Gubat, les cocotiers et la pointe de Rizal Beach. Des coins idéals pour chiller, pique-niquer, louer un surf et explorer la côte en barbotant dans l’eau. Il est vrai que le trajet pourra en rebuter certains, mais quel spot parfait pour remettre son taux de vitamine D à flot une fois arrivé là-bas !


Des pêcheurs avec leurs épuisettes marchent sur la Rizal beach de Gubat Sorsogon

Rizal Beach, une échappatoire romantique et paisible, des kiosques pour manger sur le pouce, une plage sauvage de sable fin et une communauté de pêcheurs, cette oasis sur le Pacific est le lieu parfait pour se détendre ou se régaler de sessions de surf mémorables.


Coup de projo sur l’un des indispensables de la Rizal Beach !


Pipa de Playa Resort Café, les chambres sont toutes différentes, mais le fil conducteur de la décoration est un style local revisité : un mélange réussi, bungalows basiques côté front de mer et chambres d'hôtel dans le building principal. Propulsée par une rénovation récente (en vérité, pas tout à fait terminée), une petite piscine à l'eau translucide en roof top et un coin panoramique pour chiller complète le tableau. Et que dire du Pipa de Playa Café ? Il est rempli d'ingrédients surprenants pour cette région sous-estimée qui tutoie le Pacifique : four à pizzas au feu de bois, expresso et pas n'importe lequel…


Jour 4. Sur la route de Donsol via le lac Bulusan


Bulusan Volcan National Park


Si la découverte des littoraux et des requins-baleines seront une jolie part de votre séjour à Sorsogon, je ne serais que trop vous conseiller d’aller faire un tour au lac Bulusan. Une communion naturelle et sacrée avec des résidus volcaniques, de la jungle tropicale, des forêts de bambous et des minuscules chemins dessinés autour du lac. Un décor assez exceptionnel qui joue un rôle important dans l’histoire et la culture de la province. Juste mystique comme il faut.


L'accès a cette ambiance de doux volcan aux aventures lacustres sans risque et se fait par un impressionnant centre d'accueil, dont j'ai été agréablement surpris de constater qu'il était de classe mondiale. Après avoir validé les droits d'entrée et les transferts (le tout pour moins de 150 ₱), vous serez cramponné au siège d'une navette éco-électrique et conduit au lac. En chemin, le chauffeur nous donne quelques anecdotes sur le parc et nous explique que ce volcan actif de 1'565 mètres d'altitude serait le pendant masculin du mont Mayon, le féminin.


À noter que le prix des activités en extra grimpent plus vite que le véhicule qui vous amène, mais l'aventure vas vous faire aimer la nature et reste raisonnable : tour en bateau à rames pouvant accueillir jusqu'à 5 personnes 600 ₱, paddle 200 ₱ les 30 minutes et kayak 100 ₱ la 1/2 heure.


Un groupe de guides local au départ du trek pour le volcan Bulusuan à Sorsogon

S'organiser un trek de 2 jours au volcan, oui c'est possible ! Attention, on ne parle pas de dos d'âne ou de semi-faux plats, mais de vraies pentes, celles qui font friser l'infarctus. La solution (obligatoire) pour surmonter l'épreuve, les guides du Bulusan Lake Eco-Tourism Center, ils devraient vous soutenir sur les derniers tronçons de la mort.


Une fois la balade terminée et les poumons regonflés à bloc, direction Irosin. Là, pour ceux qui disposent d'assez de temps et qui ne jurent que par le Island-Hopping, je vous conseille fortement une journée d'extension à Matnog. Et pour les autres, voici le moment de prendre la route pour traverser Sorsogon d'Est en Ouest pour avoir le droit à un peu de repos à Donsol et rêver au menu full Rhincodon typus (l'espèce de requin-baleine) de demain.


Transports publics et les infos pratiques


Décidément, côté transport public, tous les chemins mènent Irosin ! Situé à 40 km de Jeepney de Sorsogon City et à 10 km de tricycle du lac Bulusan. Depuis Gubat, une Jeep jusqu'au Barangay San Roque de la bourgade de Bulusan, puis un tricycle bleu jusqu'au lac.


À quelques tours de roue d'Irosin, Riders Inn Resort est la meilleure option pour crécher une nuit (ou deux) dans la ville. Les raisons ? Son emplacement idéal, à quelques enjambées du Bulusan Lake Eco-Tourism Center et sa kyrielle d'aventures en tous genres. À partir de 2'000 ₱, chambres et suites familiales varient en taille, sa piscine, véritable bijou pour cette région.


Pour ceux qui ont du temps, une journée en plus, il se murmure que l'Island-Hopping de Matnog est génial


Vue de drone du chapelet d'îles Subic à Matnog Sorsogon

Avec son chapelet d'îles, Subic est considéré comme un des haut lieux du Island-Hopping à l'extrême sud de Luzon ...


Pour seulement 1'800 ₱ (capacité du bateau jusqu'à 10 personnes) et 300 ₱ (50 ₱ pour les Philippins) de taxes par personne, vous pouvez voguer cheveux emmêlés dans le vent en regardant la mer, plonger dans une eau cristalline, apercevoir des lobsters géants au Juag Lagoon Marine Sanctuary, faire un stop à Subic Beach et s’assoupir à l'ombre des cocotiers à Tikling Island, voilà le délicieux cocktail qui vous attend lors d’un Island-Hopping à Matnog.


L'office du tourisme au port de Matnog vous aidera à trouver un opérateur de bateau accrédité pour l'excursion sur l'île. Attention, en pleine saison (Pâque, long week-end), ne vous attendez pas à être seul sur l’eau. Et enfin, histoire d’aller un peu plus loin que le paquet de chips et les 500ml de la bouteille Nature's Spring vendues sur les plages, le marché à deux pas du débarcadère à Matnog a tout du plan parfait pour s'organiser un pique-nique en beauté.



Donsol : Requins-baleines mode d'emploi


Un requin baleine entouré d'un halo bulles d'air nageant dans la baie de Donsol à Sorsogon

De novembre à mai, Donsol est aussi populaire auprès des touristes que des locaux qui affluent dans la région pour avoir la possibilité d'interagir et de barboter en direct avec le plus gros poisson vivant sur Terre. Mais qu'on se rassure : cette expérience est 100% "Frendly", puisque ces requins baleines, ne sont pas nourris artificiellement. C'est en 1998, eh oui, déjà ! Que les habitants ont commencé à réglementer l'activité d'observation du gentil géant de la mer, conscients de son potentiel touristique.


Le requin baleine est surnommé localement Butanding en raison de sa taille imposante. Souvent comparé au rorqual bleu de par ses dimensions, il partage avec lui leurs précieuses gourmandises pour le krill et le plancton plus généralement, qu’il filtre à travers ses branchies. En effet, tout en nageant gueule béante, l’eau chargée de proie s’engouffre dans sa cavité buccale avant d’être expulsée par ses fentes branchiales conçues pour retenir tout micro-organisme.



Informations pratiques


  • Durée de l’excursion ? Environ 3 heures.

  • Combien ? Taxes 300 ₱/personne et le bateau 5'000 ₱ à diviser par maximum 6 pax.

  • Où ? Donsol Whale Shark Interaction Center, à partir de 7h (dernier départ à 14h).

  • Réservation ? le jour même (premier arrivé, premier servi).

  • Voir quand ? La meilleure période pour voir les requins-baleines : entre janvier et mai.

  • Bon plan ? Le matin. Mieux vaut être sur l’un des premiers bateaux de la journée.

  • Équipement ? Masque, tuba et palmes (on peut en louer sur place).

  • Oui, c'est vrai ! Voir les requins baleines à Donsol n’est pas garanti.


Comment se passe l’excursion ?

Pas de doute, si l’on vient jusqu'à Donsol, c’est avant tout pour la sortie en mer, et bonne nouvelle, c'est bel et bien une expérience extraordinaire. Une fois inscrits, et le plus tôt sera le mieux (ouverture à 7h30), vous êtes invités à visionner un petit clip centré sur les bonnes pratiques à suivre lors de l'interaction avec les gros poissons. Ensuite, tout le monde se retrouve au port pour être dispatcher en petit comité. Maintenant que vous faites partie d'un groupe de 6 snorkeleurs, il est temps d'embarquer sur votre Banca pour une virée en mer d'environ 2 heures.


Besoin d'idées de sorties autour de Donsol ?


Baracuda, petite cambuse de Dancalan est une cantine Seefood & Cocktail. Ici, Juliet ne propose que les meilleurs fruits de mer et les poissons les plus frais. Et disons-le tout net, ce sont des touts bons dans leurs catégories, à déguster dans un boui-boui relaxant. Comme vous êtes un increvable, du genre à pousser un karaoké jusque dans ses derniers retranchements, votre instinct vous guidera forcément vers le Makuyu Music Bar !


Sur le chemin du retour


Retour à l'aéroport international de Bicol. À vous maintenant de vous creuser la tête et de choisir parmi les deux destinations au départ de Legazpi : si vous vous sentez d'humeur pour les rizières de Banaue au nord de Manille ou si vous avez envie de vous laisser aller devant les sardines de Moalboal au sud de Cebu City.


Sud Bicol comment s’y rendre ?


Très bien desservi par avion, l'aéroport International de Bicol (IATA: DRP) à deux points d'embarquement initial - Manille où décolle les avions de Cebu Pacific, Philippine Airlines et Mactan-Cebu avec 4 liaisons quotidiennes affrétées par Cebgo et Philippine Airlines. On peut aussi y accéder en bus, je sais par exemple que les véhicules confortables d'ALPS the Bus au départ du Market! Market! Terminal à Bonifacio Global City prennent la direction de Legazpi jusqu'aux plages de Gubat pour 1'200 ₱.


✎ Ce carnet de voyage à Legazpi & Sorsogon vous a plu ? Vous avez une expérience à raconter ou un bon palan à partager ? Écrivez-moi ! 😉


2 302 vues

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page