Cebu d'île en île, une petite escapade avec la sensation d'une grande aventure

Mis à jour : juin 2


Comme beaucoup aujourd’hui, vous vous demandez où vous pourrez partir en micro-aventure dans les prochaines semaines et les prochains mois.


  • Où ☞ Cebu-Mactan, Olango & Caohagan Island

  • Quoi ☞ Une petite escapade avec la sensation d'une grande aventure

  • Quand ☞ Toute l'année

  • Comment ☞ Comme je l’explique plus bas.


🎥 Aujourd'hui, je vous emmène en ferry et Banca sur l'île de Caohagan, et je vous montre en 33 secondes pourquoi c'est une micro-aventure incontournable ...


Cela peut paraître incroyable, mais Caohagan, ce véritable petit paradis, à deux pas de Cebu, reste quasi inconnu des voyageurs européens non plongeurs.

Aujourd'hui, je vous emmène sur l'île de Caohagan, et je vous montre pourquoi elle est si unique

Embarquez dans un multicab-jeepney, ou un taxi et laissez-vous porter pour aller au Mövenpick Pier, le port du Barangay Punta Engaño sur l'île de Mactan • voici la localisation GPS de cet endroit 💡 autre possibilité depuis le Mactan New Town. Nous voilà à pied d’œuvre pour embarquer à bord d’une bonne vielle barge comme je les aime pour une "croisière" de 40 ' environ qui nous déposera à Olango, plus précisément au port de Santa Rosa.


Un tricycle et hop c'est parti ! Nous traversons l'île d'Olango qui a tout pour plaire aux oiseaux ( environ 40 000 spécimens) qui y font escale au cours de leurs voyages de printemps et d'automne. Beaucoup d'entre eux y passent l'hiver avant de repartir vers des latitudes septentrionales plus tempérées à l'approche de l'été tropical.


L’île est traversée par la route côtière dite Maribagini qui donne accès après à l'embarcadère de San Vicente. Ce sera notre port d'embarquement en direction des îles du détroit..

Depuis la route, il faut simplement suivre la longue passerelle en bois (400m) pour traverser la chouette mangrove.

  • Le bon conseil ☞ donner un coup d'œil aux estimations des marées est important, car des zones du chenal ne sont pas accessibles à marée basse • Horaires des marées ici

  • Budget ☞ Le bateau (Banca) est facturé à prix fixe, comme c'est la municipalité qui "l'affrète", deux îles 1'300 ₱ et pour trois îles 1'600 ₱


Plus d’excuses, et vive l’aventure !

Sur notre cabotage vers l'île de Caohagan, quelques curiosités valent le détour, comme on dit dans les bons guides : Les plaisirs de cette journée se cachent aussi sous l’eau. Le sanctuaire marin de Gilutongan comptent parmi les bons spots de la région, gardés par de forts courants. Les plongeurs chinois, américains, français se retrouvent sur ces grains de corail. Aux simples snorkeleurs, le sanctuaire offre déjà de quoi barboter, la tête dans l’aquarium. Ensuite, libre à vous de choisir vos stops ou de demander au capitaine les meilleurs endroits ... Sulpa, Tres Marias etc., comme on est toujours en période Covid, Nalusuan est fermé.



Caohagan, première plage ... mais surtout, premiers amis

Coahangan Island. Très belle plage. Selon les marées il faudra marcher 100 m avant d’avoir suffisamment d’eau pour nager

📷 Vaguelettes soyeuses, ciel pommelé de petits nuages fessus, températures douces et Banca's à l'horizon, "This is Caohagan Beach" !


Coahangan Island. Un petit village tropical et des airs de guitare

📷 En pinçant les cordes d’une guitare, il se roucoule qu’ici, la vie est bien rude ... mais souvent c’est le paradis.


Island Hopping à Caohagan, pêche artisanale dans le lagon

📷 Forcément, l'aventure donne faim ! Le poisson, ce n’est pas ça qui manque, reste à oser l'immersion, trouver un nouvel ami local (facile), 1kg de riz (encore plus facile) et comme les locaux sont adorable, le tour est joué !


Lire aussi : Coron Palawan • Une plongée avec tuba dans du corail en pleine forme


“ Alors, le programme à Caohagan ? Ben, c’est de ne pas en avoir ! ”

Tel est l’intérêt d’un voyage en mode les émotions d'abord : se laisser guider par les rencontres, prendre le temps de vivre et de voir vivre.

Dans le "village" les cabanes de tôles rongées voisinent avec les huttes aux toits de pailles. De ce méli-mélo de contreplaqués, de façades peintes de couleurs vives et de végétation tropicale s’échappent des ados en short, des Pilipinas encadrées de marmaille, parfois même quelques générations Z, signe des temps.


La journée s’écoule tranquillement à Caohagan. Du village à la plage, de la plage à la Banca, convié par des nouveaux amis toujours prêts à faire découvrir leur mode de vie insulaire. Le temps n’a plus de prise. Pourtant, il faut bien envisager le retour sur Olango, puis Mactan.


J’espère vous avoir aidé avec cette idée d'escapade ! Si vous avez d’autres idées, partagez votre expérience et vos bons plans, je prends toutes les infos ! 🙂



272 vues0 commentaire