Le Grand Tour des Philippines en mode Covid-19

Dernière mise à jour : août 18


Quand un simple voyage ordinaire devient "extraordinaire"


" Stupéfiant ! Inimaginable ! Dingue ! " Combien de fois avons-nous ronronné ces adjectifs, ces derniers mois ? Eu le sentiment de se réveiller dans une fiction Netflix ? Les acteurs de nouvelles Covid Stories ne sont plus des héros, mais des gens comme vous et moi, dont les vies ont basculé à cause d’un fichu virus.


En mars 2020, les cabotages d'île en île aux Philippines se sont barricadés en raison du coronavirus. L'eldorado du voyage philippin, le Island-Hopping (saut de puce d'île en île) s'est transformé en chemin de croix.


Cokaliong Shipping Line M/V Filipinas Mindanao au port de Dumaguete avril 2021

📷 Cokaliong Shipping Line M/V Filipinas Mindanao au port de Dumaguete avril 2021. La bonne nouvelle, il est toujours possible d’embarquer à l'assaut des Philippines en cargo mixte (transports et passagers) Ro-Ro pour vivre au rythme des routards de la mer. Mieux : le choix des itinéraires, des bateaux, ainsi que des rencontres, est encore grand. En cabine (à deux, à peine plus cher) dans des conditions de confort bien plus qu’honorables.

Alors, pourquoi un tour des Philippines ?


C’est une question que l’on me pose parfois, sous-entendu pourquoi en cette période ... Question complexe, tant les raisons de voyager sont nombreuses et différentes ... rassurez-vous, je vais faire court !

  • Je suis curieux de nature. Avec le temps, j’ai appris à ne plus trop me fier aux réseaux sociaux et aux "reporters" cloués devant un PC au Starbucks du coin. Il n’y a rien de mieux qu’une immersion personnelle pour comprendre à petite échelle ce que d’autres vivent.

  • Pour mettre de la puissance dans ma vie. Le voyage me permet cela par les rencontres qu’ils procurent, les lieux divers qu’il permet de traverser, les cultures qu’il permet d’appréhender, les expériences qu’il permet de multiplier.

Le (Les) voyages

  • Où ☞ Luzon-Visayas-Mindanao-Palawan

  • Quoi ☞ Un Grand tour des Philippines en mode Covid-19

  • Quand ☞ Dernier trimestre 2020 - Premier trimestre 2021

  • Comment ☞ Comme je l’explique plus bas.

J'ai plus ou moins poussé au bout de ce que l'on pouvait faire avec ces conditions particulières. L'idée n'est pas de voyager pour planter le drapeau Ouiphilippines partout où je passe, mais de revoir des amis et de vivre des aventures.



Le Grand Départ : Coron - Manille


 Ravitaillement alimentaire, riz, en jeepney, île de Busuanga, 2021

Après sept mois confinés dans un archipel comme celui de 📷 Busuanga, perdu à 100km des côtes Philippines, sans vrais hôpitaux à proximité (l'accès à celui de l'île de Culion était partiellement suspendu) vous imaginez bien que j’avais un petit besoin de retrouver un brin de ville life avec le WiFi et pour quelques jours la clim qui va avec. Certes, le confinement était plus light qu’à Manille, mais tout de même… sept mois coincés à Busuanga… c’était, bien mieux qu'imaginé au départ, mais long…

Ferry 2Go, archipel de Busuanga Coron à Palawan, 2021

Partir pendant cette période, disons "merdique" voyager était compliqué, il pouvait y avoir une quarantaine au stopover à Manille et une à l’arrivée… j'ai don pris l’option de voir le verre à moitié plein, en achetant le ticket du 📷 ferry 2Go Coron-Manille (départ à 23h30) le jour avant mon départ et complété la paperasse du Travel Shield le jour même. Envie d'un petit conseil ? Ne pas vous concentrer uniquement sur les " on m'a dit que... il paraîtrait que ", je me suis procuré en option, un certificat de "pré-quarantaine-effectuée" au Barangay (village) à Busuanga avant mon départ.

Une bouffée de Manille

Starbucks, Metro Manila, Pasay City, sevice ambiance

Après 7 mois passés "confiné" sur l'île de Busuanga, sans climatisation, avec les menus, 100% Pinoy à partager avec les deux autres personnes du lodge, trois nuits dans un hôtel AC à Manille, avec 📷 un Mall des temps modernes juste en face étaient comme l’Eldorado. Si, si !


Maintenir Noël, le réveillon du Nouvel An à Mactan mais, " se coller " 3 mois pour rapatrier une employée du lodge


Feux d'artifice, Dusit thani Mactan Cebu, 2021

📷 Noël annulé dans les églises, Nouvel An magnifié au Dusit Thani de Mactan ? Le flottement actuel et le flou artistique qui entoure le quotidien sont la pire des choses. Ils contribuent à l’inflation du sentiment d’instabilité des voyageurs qui ne savent plus à qui se fier.

La crise sanitaire actuelle fait craquer de toutes parts notre mobilité. Les personnes qui désirent simplement retrouver chez elles sont aux premières loges. Il m'a fallu trois mois pour "rapatrier" dans son village natal (Guihulgan, sur l'île d'en face de Negros), une employée du lodge. Je n'ai pas trop bien capté les décisions locales qui au moindre cas de coronavirus, a sorti son immense parapluie pour barricader la région.



Allez, c’est parti ! Quelques escapades aux Visayas


Les escapades ci-dessous sont très simples à s'organiser. Certes, il faut pouvoir partir, avoir l’argent pour le faire et également le temps. Il faut aussi avoir l’état d’esprit et, en ce moment, c’est une contrainte. Beaucoup se limitent naturellement au quotidien, alors, penser à partir … Pourtant, c’est faisable et comme je suis incorrigible là-dessus ...


Jouer de guitare, île de coahagan, Cebu, archipel des Visayas

📷 Vous avez envie de prendre l’air et de découvrir des îles, des locaux lors d’un Island-Hopping facile ? Cela tombe bien je propose de naviguer de Cebu via Olango vers l'île de Caohagan.


📝Fin février 2021 pour moi, aucun document requis depuis Cebu City. Voir ici tous les détails


Kota beach, île de Bantayan, Cebu, Visayas

📷 Road Trip à Bantayan Island, enfin de vraies vacances et des plages conçues pour ...

📝Le QR code qui permet d'attester mon logement à Bantayan a été combiné par le Coucou hôtel. Les détails du trip ici


Tricycle, Santiago Bay, Camotes, Cebu, Visayas

📷 Une micro aventure, dans le but de se dépayser et de profiter pleinement de la nature qui nous entoure ! Les îles Camotes regorgent d'endroits naturels méconnus qui offrent une multitude de possibilités.

📝Mars 2021, aucun document requis. Par ici la micro-aventure



Mindanao, la grande inconnue


Alors que l'image de Mindanao est souvent écornée par la spirale des violences, l'île (les îles) éprouve toutes les peines du monde à affirmer ces disparités régionales, il est bon de rafraîchir nos connaissances sur la 2e plus grande île du pays qui pourrait héberger 3 fois la Suisse et dont la minorité musulmane représente 22% de la population.


Le quatrième pont Cebu-Mactan Bridge, en construction avril 2021

En fin d'après-midi, embarquement et installation à bord du M/V Filipinas Mindanao, dans une cabine confortable avec vue dégagée depuis le grand hublot sur le📷 troisième pont Cebu-Mactan Bridge. Cap sur Mindanao plus exactement la province de Zamboanga del Norte.

Le cargo-passager Cokaliong traverse les Central Visayas, longe Oslob et Sumilon Island, se faufile entre Siquijor et Apo Island via la ville de Dumaguete, et voici que pointent les côtes de Mindanao…

📝Pour ce voyage obligation de présenter un test PCR au port de Dapitan, j'ai donc obtenu mon premier (si, c'est le seul effectué) sésame deux jours avant le départ, et comme pour Coron, je me suis procuré en option, un certificat de "pré-quarantaine-effectuée".


Visiter Dapitan - Dipolog, vous allez être surpris !


Dipolog Sunset Boulevard sur l'ile de Mindanao au coucher du soleil, avril 2021

Se rendre dans la péninsule de Zamboanga sur 📷 le Sunset boulevard de Dipolog, c'est déjà pousser les frontières de la découverte exotique ... Les expériences rares sont très souvent plus intenses. Partir sur les traces de milliers de touristes, c’est chouette, mais je trouve que le voyage est alors moins extraordinaire, car plus banalisé, vous ne trouvez pas ?


Que voir, que faire ?


La baie de Dakak : Plage que l'on croirait sortie d'un dépliant sur Palawan, entre flore préservée, pitons, cirques et route bucolique ... Non, vous ne pourrez pas résister à l'appel de ce petit paradis situé à 30 mins de Dapitan, et lieu d'excursion privilégié des Dipolongons ... qui en ont les moyens, le droit d'entrée est de 500 ₱ (125 ₱ consumables).


Vendeur ambulant, chicharon le snack philippins, Dipolog sunset boulevad

À voir aussi : L'ascension des 3'003 marches dans la jungle du Linabo Peak, l'excellent Island Hopping à Aliguay Island (comme sa voisine, l'île d'Apo à Siquijor par mer calme uniquement) , le parc Jose Rizal à Dapitan et surtout, 📷rencontrer une population enjouée, vous imprégner un peu de cette région et la comprendre mieux.

Dipolog D'Hotel & Suites, Olive Tree Bar au Roof Top

Pour le logement (12 nuits), j'ai opté pour le D'Hôtel, bien connu à Dipolog et dont le rapport qualité-prix est super. Excellent resto japonais 📷 Olive Tree au roof top et l'étonnant pour cette région "exotique" des Philippines Tonino's Wine Shop. Les prix des chambres commencent autour de 1000 ₱ la nuit.

📝Pour le retour vers Cebu, aucun document requis, je me suis simplement enregistré sur le site s-pass.ph



En ce moment, oui, voyager est difficile


Cela dit, lors de votre prochain voyage, il y a des chances pour que cette expérience soit plus forte, surtout après quelques mois confinés…


Attention : Étant donné le caractère imprévisible et l’évolution rapide de la pandémie de COVID-19 et des mesures prises par chaque région, il est impossible de savoir si ce que vous allez prévoir aujourd'hui sera réalisable demain. Mais soyez surs d'une chose, je prie tous les Dieux pour que vos rêves découvrir l'archipel des Philippines aboutissent bientôt !


Et vous, qu’en pensez-vous ? Comment voyez-vous les choses ? Trop difficile de voyager en temps de Covid-19 ?



Trouvé des erreurs ? Dites-moi où !



Vous aimerez aussi ⇣⇣⇣

338 vues